DYNAMITE KID

Nom Réel :
Thomas Billington
Taille :
1,73M

Thomas Billington

Date naissance :
05/12/1958
Poids :
102Kg
Origine : Manchester, Angleterre
Débuts Pro :
1975
Débuts
WWE :
1984
Prise de finition :
The Diving Dynamite
Gimmicks :

Dynamite Kid

Titres WWE-WWF

WWF World Tag-Team Championship 1 fois
Avec Davey Boy Smith
WWF Junior Heavyweight Championship 1 fois


Titres autres promotions :

AJPW All Asia Tag-Team Championship 1 fois
Avec Johnny Smith

British Welterweight Championship 1 fois
British Lightweight Championship 1 fois
European Welterweight Championship 1 fois

NWA Pacific Northwest Heavyweight Championship 1 fois
NWA Pacific Northwest Tag-Team Championship 1 fois Avec The Assassin

NWA Calgary International Tag-Team Championship 4 fois
Avec Sekigawa (1), Loch Ness Monster (1), Kasavudo (1) et Duke Myers (1)
Stampede British Commonwealth Mid-Heavyweight Championship 5 fois
Stampede International Tag-Team Championship 2 fois
Avec Davey Boy Smith
Stampede North American Heavyweight Championship 1 fois
Stampede World Mid-Heavyweight Championship 4 fois

Retrouvez le reste des profils et plein d'autres choses sur :

(Dernière mise à jour : JUIN 2009) - Reproduction interdite !

Histoire :

Thomas Billington (née en, 1958 à Golbornednas le Lancashire) est un catcheur professionnel anglais à la retraite qui a catché de nombreuses années à la Wold Wrestling Federation, la Stampede Wrestling, la All Japan Pro Wrestling et la New Japan Pro Wrestling dans les années 80. Billington est sans doute plus connu pour avoir fait partie de l'équipe des British Bulldogs (en compagnie de son cousin Davey Boy Smith), ou encore pour sa performance dans sa guerre contre Tiger Mask

Carrière

Les études ne sont pas une priorité pour Tom, mais il suit très sérieusement ses cours au collège, en particulier ceux de lutte et de gymnastique, ce qui lui permet, vu sa petite carrure, de développer sa puissance. De plus, il suit également des cours de boxe durant ses années de préparation, ce qui l'aide à développer sa force avant de lancer sa carrière.

Son père, le frère de la mère de Davey Boy Smith, était un mineur et un cultivateur itinérant qui emmenait souvent le jeune Tom à des galas de catch à Wigan, lieu très connu pour sa tradition du catch. C'est au cours d'une visite à domicile que Tom réussit à capter l'attention de Ted Betley, qui dirige alors une école de catch ; c'est dans cette dernière que Billington commence son entrainement. Pour lui c'est un bon moyen d'éviter d'aller se casser le dos en allant travailler à la mine.

En 1975, lors de sa première apparition à un niveau professionnel il travaille pour Max Crabtree. A ses débuts, il remporte le titre britannique des poids léger le 23 Avril 1977 et celui des poids moyens le 25 Janvier 1978. Il a aussi permit de lancer la carrière du futur champion de Judo Chris Adams qui combattait alors en Angleterre. En 1978, Stu Hart le prend sous son aile et il s'envole pour Calgary, au Canada.

Dynamite a un impact considérable dans les matchs qui l'opposent à la star montante de la Stampede Wrestling Bret Hart, selon lui y est pour beaucoup dans l'entrainement de Bret. En dépit de ce que Dynamite Kid a pu écrire sur Stu Hart dans sa biographie, Bret le considère toujours “mot pour mot” comme le plus grand catcheur de tous les temps. Dynamite Kid se met aux stéroïdes durant une tournée en Allemagne, c'est Big Daddy Ritter (aka Junk Yard Dog) qui lui fournit des anabolisants. Jake Roberts fait découvrir également le « speed » à Billington alors qu'ils se croisent au Canada.

Après de grosses prestations au Canada, Dynamite entre pour la première fois dans une Fédération Japonaise en juillet 1979. Il catch alors pour l’International Pro Wrestling. Stu Hart et la Stampede Wrestling décident d’abandonner leur association avec la IPW pour se tourner vers la New Japan Pro Wrestling, peu de temps après la première tournée du Dynamite Kid.

Il catch donc pour la New Japan Pro Wrestling du 4 Janvier 1980 au 2 Aout 1984. Les matchs les plus mémorables de Dynamite à la New Japan sont, sans conteste, ceux qui l’opposèrent à Tiger Mask. Tiger Mask débute sa carrière contre Dynamite et surprend alors le monde du catch en remportant la victoire sur Bilington. Ils s’affrontent à de nombreuses reprises dans une querelle qui est souvent cité comme celle qui a apporté une dimension mondiale au catch Junior poids lourd et qui a planté le décor pour les générations futures. Les deux titres Junior poids lourd, celui de la NWA et celui de la WWF sont laissés vacants suite à la blessure de Tiger Mask contre Dynamite Kid dans un match par équipe le 1 Avril 1983.

Dynamite et Kuniaki Kobayashi combattent pour les titres restés vacants, mais aucun d’entre eux ne sera proclamé champion. Le 21 Avril 1983, Dynamite et Tiger Mask se rencontrent pour le titre Junior poids lourd de la WWF, aucun des deux n’est déclaré champion et le match se termine sur une série de trois égalités. Plus tard, ce match sera élu 2ème plus grand match des années 80.

Le 7 Fevrier 1984, Billington remporte le Titre Poids lourd Junior de la WWF en gagnant un tournois organisé par la New Japan Pro Wrestling (bien qu’il s’agisse d’un titre de la WWF, il était essentiellement mis en jeu au japon). Il rive tout d’abord les épaules de Davey Boy Smith au début du tournois, puis remporte ce dernier en battant The Cobra en final.

World Wrestling Federation

Dynamite Kid fait son entrée dans le show télévisé de la WWF le 29 Aôut 1984, show dans lequel il bat, en équipe avec Bret Hart, Iron Mike Sharpe et Troy Alexander Alexander dans un match diffusé le 15 Septembre 1984 au Maple Leaf Garden. Ensuite, Billington et Davey Boy Smith forment le duo des British Bulldogs.

Alors que Bret fait partie de la Hart Foundation en compagnie de Jim Neidhart, de nombreux matchs entre des deux équipes ont lieux et se terminent généralement en No-Contests.

Le 7 Avril 1986, c’est en compagnie de Lou Albano et de Ozzy Osbourne que les Bulldogs remportent les ceintures par équipe de la WWF, en battant Greg Valentine et Brutus Beefcake à WrestleMania II. A la fin de l’année 1986 Dynamite Kid est blessé dans un match par équipe à Hamilton, Ontario, Canada dans un combat contre Don Muraco et Bob Orton Jr. et de nombreux autres catcheurs le remplaceront lorsque les titres par équipe seront mis en jeu.

Le 26 Janvier 1987, durant un enregistrement télévisé Dynamite et Smith affrontent la Hart Foundation dans un match où ils doivent perde les titres. A la suite d’une vraie bagarre dans les vestiaires contre Jacques Rougeau. Les Bulldogs combattent pour la dernière fois à la WWF aux Survivor Series de 1988.

Tout au long de son passage à la WWF Dynamite Kid se fait de nombreux ennemies, comme Brutus Beefacke ou encore Jacques Rougeau, mais il est très largement respecté de part ses capacités incroyables à l’intérieur comme à l’extérieur du ring.

Une anecdote témoigne de sa force dans le ring : Un soir, Dynamite Kid et Smith combattent une équipe de débutants, l’un des deux n’est autre que le jeune Mick Foley. D’après Foley, Billington l’a tellement brutalisé dans le ring qu’il n’a pas pu manger de solide pendant un long moment.

Pour ce qui concerne son charisme et la crainte qu’il suscite dans et en dehors du ring voici une autre histoire : Un soir, Randy Savage, alors champion de la WWF, décide d’aller boire un verre au bar d’un hôtel fréquenté par des catcheurs de la NWA (notamment Ric Flair), astucieusement il se tourne vers Billington et lui demande de l’accompagner pour s’assurer d’avoir du renfort en cas de coups durs.

Après la WWF

Aprés avoir quitté la WWF, les Bulldgs retournent à la Stampede Wrestling pour remporter les ceintures intercontinales par équipe. Les Bulldogs catchent également souvent pour la All Japan Pro Wrestling, Shohei Baba les rémunère pour ça 20 000 $ chacun et ils sont même libres de choisir les tournées dans lesquels ils se produisent

En 1990, Davey Boy Smith rompt brusquement avec les Bulldogs au tournoi annuel mondial par équipe de l’AJPW et retourne à la WWF. Il invente une histoire avec les bureau de la All Japan, histoire selon laquelle Dynamite serait dans l’incapacité de combattre suite à un grave accident de voiture. Davey Boy Smith ayant utilisé le nom de British Bulldog à l’époque des Bulldogs à la WWF, il décide d’y retourner en tant que British Bulldog et envoit un avertissement aux promoteurs en Angleterre afin que ce nom ne soit plus utilisé pour faire référence à Dynamite Kid sur les affiches ou les prospectus. Johnny Smith prend la place de Davey Boy dans le tournois des Real World Tag Team et le duo (connu sous le nom des British Bruisers) continue à catcher à la All Japan Pro Wrestling .

Le duo projette de s’emparer du titre All Asia par équipe de la AJPW mais leur partenariat ne dure pas longtemps; les années d’abus de stéroïdes (il lui arrive de prendre des stéroïdes destinés aux chevaux). Le travail soutenu et l’usage de cocaïne ont rattrapés Billington qui doit soudainement annoncer sa retraite le 6 décembre 1991, juste après que The Bruisers n’ait battu Johnny Ace et Sunny Beach au Nippon Budokan à Tokyo.

Il retourne au Japon en tant qu’invité spécial de Lord James Blears le 28 Février 1993. Il annonce à ce moment là qu’il enverra son fils alors âgé de 17 ans, au dojo de la All Japan, ce qui ne se réalisera jamais. Il y retournera une nouvelle fois pour un match par équipe avec Johnny Smth en Juillet 1993 et il projette de promouvoir un Show de la All-Japan dans son pays en 1994, mais une fois de plus ce projet tombera à l’eau.

C’est également au cours de cette période avec la All Japan que lui et sa femme Michelle (sœur de Julie, l’ex femme de Bret Hart ), décident de divorcer. Avec Michelle Billington a eut un garçon et deux filles. De ce fait, il décide de quitter le Canada pour retourner chez ses parents en Angleterre à Wigan.

Avant d’embarquer vers une autre tournée à la All Japan, il se rend en Floride chez Dan Spivey et décide d’y rester une semaine, pendant ce temps Spivey part en vacances. A son retour, Spivey se drogue au LSD avec Billington. Billington frôle par deux fois la mort et est réanimé à l’aide d’injections d’adrénaline par une équipe de médecins .

Le dernier match de sa carrière à lieu le 10 Octobre 1996 dans un tournoi pro de Michinoku appelé "Autrefois".
Le match est vendu sous le nom de “ voltigeurs légendaire " match par équipe 3 contre 3 et met en scène Dynamite en équipe avec Dos Caras et Kuniaki Kobayashi contre Great Sasuke, Mil Máscaras et son plus grand rival, Tiger Mask.

Le corps de Dynamite n’est clairement plus ce qu’il était, il n’a que la peau sur les os et il nage dans son collant de catch. A la fin du combat, Dynamite délivre sa prise de finition, un “Tombstone Piledriver” sur le Great Sasuke, permettant à Dos Caras d’en finir avec un “Powerbomb” pour la victoire sur Sasuke. Le jour suivant, avant de s’envoler pour son pays, il a une deuxième attaque à l’aéroport (la première ayant eu lieu en 1987, alors qu’il voyageait avec l’Ultimate Warrior). Il est envoyé immédiatement à l’hôpital.

En 1997 après avoir épousé sa deuxième femme (Dot) et ignoré les complications qu’il connaissait pour se déplacer, un spécialiste l’avait prévenu qu’a ce rythme là il ne pourrait plus marcher encore longtemps ; les médecins ne peuvent plus rien faire pour lui, tout ça étant dû aux dégâts causés depuis son opération du dos en 1986 à Calgary. Il se retrouve donc en fauteuil roulant, la jambe gauche totalement paralysée.

Sa seconde femme, Dot, s’occupe de lui. Il sort une autobiographie, “Pure Dynamite” le 1er Octobre 1999. Le livre reste un testament dans son style : Une approche éminemment sensée dans lequel il tire peu de coups de poing et donne aussi son opinion sur les autres personnes dans le business du catch. Billington y dit aussi qu’il ne regrette rien sur sa carrière et va même jusqu’à dire qu’il referait exactement la même chose.

Il apparait en 2007 dans un documentaire de CNN “Death Grip Inside Pro Wrestling” ou il parle des effets qu’ont eut le catch professionnel sur sa vie.

Lègue

L’entraînement anglais de Billington, combiné à son arsenal aérien, qui a pris de la valeur lors de ses trounées au Japon, a influencé une génération de lutteurs actuels et particulièrement ceux qui ont eut un lien avec le “Dungeon” de Stu Hart.

Son style a influencé plusieurs lutteurs et plus particulièrement, l’ancien lutteur de la World Wrestling Entertainment, Chris Benoit, qui idolâtrait Billington.

Le lutteur de la TNA, Jay Lethal utilise aussi des prises similaires à Dynamite tel que le “Headbutt” que Mike Tenay nomme le "Diving Dynamite Headbutt".

Trophés PWI :

41ème place des 500 plus grands lutteurs durant le "PWI Years" en 2003
5ème place des 100 plus grandes équipes durant le "PWI Years" en 2003

4ème place au PWI Tag-Team of the Year en 1985 (British Bulldogs)
3ème place au PWI Tag-Team of the Year en 1986 (British Bulldogs)
2
ème place au PWI Match of the Year en 1986 (British Bulldogs vs. the Dream Team)
2ème place au PWI Most Inspirational Wrestler en 1987

92ème place au PWI Wrestler of the Year en 1991

Wrestling Observer Newsletter :
Match of the Year award en 1982 (vs. Satoru Sayama le 5 Août à Tokyo, Japon)
Most Underrated Wrestler award en 1983
Match à 5 étoiles vs. Satoru Sayama le 23 Avril 1983
Best Flying Wrestler award en 1984
Best Wrestling Maneuver en 1984 (pour le Power clean dropkick)
Best Technical Wrestler award en 1984 (égalité avec Masa Saito)
Tag-Team of the Year award en 1985 (avec Davey Boy Smith)

Intronisé au Wrestling Observer Newsletter Hall of Fame en 1996
Intronisé au Stampede Wrestling Hall of Fame

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z