Review du site WillyWrestleFest.fr

Le Saviez-vous ?

Faits :

WrestleMania III eut lieu au Pontiac Silverdome de Pontiac au Michigan le 29 mars 1987.

WrestleMania III battait alors le record d'assistance payante pour un show en Amérique du Nord alors qu'il réunissait 93 173 spectateurs. C'est la visite du Pape Jean-Paul II qui permettra de voir ce record battu. Le chiffre de 93 173 spectateurs semble toute fois gonflé, la capacité totale de la salle étant estimée à 80 311 place. Le chiffre 78 000 dont 75 000 payants est plus souvent annoncé comme le chiffre officiel.

Un des matchs les plus hors du commun dans l'histoire de WrestleMania eut lieu lors de cette 3ème édition quand King Kong Bundy et les 2 "nains", Little Tokyo et Lord Littlebrook affrontaient Hillbilly Jim et ses 2 "nains", Little Beaver et le Haiti Kid.

WrestleMania III est resté très longtemps le seul WrestleMania à ne pas avoir de match de championnat Tag-Team. Le WrestleMania suivant à ne pas en avoir sera le WrestleMania 12 en 1996 où le titre était remis en jeu dans la finale d'un tournoi avant le PPV dans le "Free For All".

WrestleMania III voyait le premier changement de mains du titre Intercontinental dans un WrestleMania quand Ricky Steamboat battait Randy Savage dans un match d'anthologie.

Le match de retraite de Roddy Piper de WrestleMania III ne fût en fait pas le cas, Piper luttant une autre décennie et participait même au WrestleMania XII.

Après avoir battu les Rougeau Brothers, Greg Valentine se retournait contre Brutus Beefcake pour former une alliance avec Dino Bravo.

Dans une bataille des futures WWE Hall of Famers, Harley Race battait le regretté Junkyard Dog à WrestleMania III. Au vue de la stipulation d'avant match, JYD était forcé de s'agenouiller devant Race après le match.

C'était le premier PPV WWF pour le Honky Tonk Man, Danny Davis, Harley Race, Rick Martel, Jacques et Raymond Rougeau, Butch Reed, Koko B. Ware.

Le Pontiac Silverdome en quelques mots


Le Pontiac Silverdome coûtait plus de 55 millions de dollars à la construction qui prenait plus de 23 mois.

Le Silverdome était le terrain de l'équipe de la National Football League, les Detroit Lions jusqu'en 2001 et celui des Detroit Pistons de la NBA jusqu'en 1988.

Les Lions battaient les Chiefs de Kansas City, 27 à 24, lors de leur premier match au Silverdome.

Le Silverdome était le terrain pour le Super Bowl XVI en 1982.

Les Lions ont joué leur dernier match dans le Silverdome le 6 janvier 2002. Depuis 2001, le Pontiac Silverdome n'accueille plus aucune franchise, ceci depuis la construction du Ford Field (Stade de WrestleMania 23) et du Palace of Auburn Hills.

Le toit du Silverdome pèse 200 tonnes, le stade fait une hauteur de 61,9 mètres et repose sur 39 945 m² de surface.

Pour les footeux, sachez que des matchs de la Coupe du monde de football de 1994 ont eut lieu au Pontiac Silverdome :
18 juin : Groupe A États-Unis 1 - 1 Suisse
22 juin : Groupe A Suisse 4 - 1 Roumanie
24 juin : Groupe B Suède 3 - 1 Russie
28 juin : Groupe B Brésil 1 - 1 Suède

Les célébrités

Bob Uecker
Uecker et Mary Hart faisaient des interviews ainsi que des commentaires tout au long de la soirée. Avec le surnom de "Mr. Baseball," Uecker fût un joueur de baseball pour les Brewers, les Cardinals et les Phillies, mais fût surtout reconnu pour son rôle de journaliste sportif. Il a aussi participé au tournage de pubs pour la bière ainsi que pour le show télé "Mr. Belvedere".

Mary Hart
Uecker et Mary Hart faisaient des interviewes ainsi que des commentaires tout au long de la soirée. Hart fût longtemps la co-présentatrice de l'émission Entertainment Tonight. En plus de ce rôle, elle fût aussi reconnue pour la beauté de ses jambes, qui furent utilisées pour plusieurs publicités.

Aretha Franklin
Franklin lançait WrestleMania III avec sa version de "America the Beautiful". La reine de la Soul fût une star reconnue grâce à son tube "Respect".

Alice Cooper
Cooper accompagnait Jake “The Snake” Roberts sur le ring pour son match contre Honky Tonk Man. Cooper était un des rockeurs les plus affluent du moment. Il était un choix idéal pour la WWE pour accompagner Jake “The Snake” Roberts sur le ring tellement leurs personnalités semblaient bien aller ensemble.


Carte


Tag-Team Match :
The Can-Am Connection (Rick Martel et Tom Zenk) Vs. Bob Orton et Don Muraco

Billy Jack Haynes Vs. Hercules

Mixed Tag-Team Match :
Hillbilly Jim, Little Beaver et Haiti Kid Vs. King Kong Bundy, Lord Littlebrook et Little Tokyo

Loser Must Bow Match :
Junk Yard Dog Vs. Harley Race

Tag-Team Match :
The Rougeaus (Jacques et Raymond) Vs. The Dream Team (Brutus Beefcake et Greg Valentine)

Hair Versus Hair Match :
Roddy Piper Vs. Adrian Adonis

6 Men Tag-Team Match :
The British Bulldogs (Davey Boy Smith et Dynamite Kid) et Tito Santana Vs. The Hart Foundation (Jim Neidhart et Bret Hart) et Danny Davis

Butch Reed Vs. Koko B. Ware

Intercontinental Championship Title Match :
Ricky Steamboat Vs. Macho Man Randy Savage ©

Jake « The Snake » Roberts Vs. Honkytonk Man

Tag-Team Match :
The Killer Bees (B. Brian Blair et Jim Brunzell) Vs. Iron Sheik et Nikolai Volkoff

WWF World Championship Title Match :
Hulk Hogan © Vs. André The Giant

Photos :

Review :

Sur le ring, on retrouvait Vince McMahon qui s’adressait aux fans et leur souhaitait la bienvenue à WrestleMania III. Il présentait ensuite Aretha Franklin qui chantait America The Beatifull.

Gorilla Monsoon accueillait ses collègues pour la soirée, Jesse « The Body » Ventura et les 2 « Guest », Bob Uecker et Mary Hart (présentatrice télé).

Tag-Team Match :
The Can-Am Connection (Rick Martel et Tom Zenk) Vs. Cowboy Bob Orton et Don Muraco

The Can-Am Connection (Rick Martel et Tom Zenk) affrontaient Cowboy Bob Orton et The Magnificent Muraco, accompagnés de Mr. Fuji. Après des épreuves de forces, Muraco paradait en mettant en avant sa force. Tom portait un « collier de tête » mais Muraco se dégageait pour se prendre un « Shoulder Block ». Don n’appréciait pas et acculait Tom dans le coin pour porter des coups de genoux. Tom portait un « bras à la volée » et tentait le tombé pour le compte de 2. On assistait peu après à une « Double Planchette Japonaise » des Can-Am qui envoyaient Muraco retomber durement dans les cordes. Ils ajoutaient un « Double Bras à la volée » sur Orton qui tentait d’intervenir. Bob quittait le ring pour récupérer auprès de son manager. Plus tard, de retour sur le ring, ce dernier reprenait le contrôle avec un « Shoulder Block » mais se prenait un « Bodyslam ». Tom Zenk travaillait ensuite au sol sur le bras d’Orton. Ce dernier tentait une « Full Nelson » que Zenk retournait. Muraco tentait d’intervenir mais frappait son partenaire par erreur. Relais avec Martel qui travaillait sur le bras de Bob Orton. Relais avec Zenk. Orton parvenait à passer le relais à Muraco qui se prenait un « Bodyslam » direct. Don se dégageait et envoyait Zenk dans les cordes ou Orton le frappait dans le dos. Muraco portait un « Neck Breaker » après avoir passé le relais à Orton qui enchainait avec un saut de la seconde corde pour le compte de 2. Les 2 se télescopaient peu après. Relais des 2 côtés. Martel était déchaîné et repoussait ses 2 adversaires. Zenk venait l’aider. Les « Heels » reprenaient l’avantage et envoyaient les « Faces » dans le but de se percuter mais ces derniers retournaient la projection en leur faveur. « Double Dropkick » sur Muraco. Zenk dégageait Orton hors du ring avec un « Dropkick » alors que Martel remportait le combat avec un « Crossbody » !

Vainqueurs : The Can-Am Connection (Rick Martel et Tom Zenk)

En arrière-scène, Mean Gene Okerlund interviewait Bobby Heenan et Hercules au sujet de son match face à Billy Jack Haynes. Hercules affirmait qu’il allait sentir la peur et que ce soir ils allaient voir qui était le vrai maitre du « Full Nelson »…

Billy Jack Haynes Vs. Hercules
Billy Jack Haynes affrontait Hercules, accompagné de Bobby Heenan. Epreuves de force, ils arrivaient dans le coin, l’arbitre tentait de les séparer mais Hercules prenait l’avantage avec un coup de genou puis un « Running Knee ». Hercules le frappait dans le coin mais Billy Jack revenait sur une esquive et le soulevait pour porter un « Press Slam ». Alors qu’Haynes tentait un « Full Nelson », Hercules rejoignait vite les cordes. Plus tard, Haynes portait des « Chops » mais Hernandez contrait l’après « Irish Whip » par une « Clothesline » ! Hercules le frappait au sol puis portait un « Surpassement ». Hercules portait un « Irish Whip » puis un autre avant d’ajouter une « Souplesse » pour le compte de 2. Plus tard, Hercules portait un « Back Breaker » puis plus tard un « Press Slam ». Le public le huait alors qu’il allait porter un « Full Nelson ». Billy Jack mettait un genou à terre. L’arbitre lui levait le bras mais Billy était conscient et se dégageait. Hercules le frappait à la nuque. Les 2 se portaient une « corde à linge » mutuelle. Echange de coups, Billy Jack portait un « Inverted Atomic Drop » puis une « corde à linge » pour reprendre le contrôle. Haynes portait un « Chops » et une autre « corde à linge » suivie d’un « Leg Drop » pour le compte de 2. Heynes portait une descente du poing de la seconde corde puis portait un « Full Nelson ». Hercules rejoignait les cordes mais les 2 retombaient à l’extérieur ou Billy Jack appliquait à nouveau sa « Full Nelson ». Les 2 étaient décomptés. Après le match, Bobby frappait Billy par derrière et ce dernier tentait de l’attraper, sans succès…

Vainqueur : Billy Jack Haynes

Mixed Tag-Team Match :
Hillbilly Jim, Little Beaver et Haiti Kid Vs. King Kong Bundy, Lord Littlebrook et Little Tokyo

Hillbilly Jim, Little Beaver et Haiti Kid Vs. King Kong Bundy, Lord Littlebrook et Little Tokyo dans un « Mixed Tag-Team Match ». On commençait avec Little Tokyo contre Haïti Kid. Rapidement, les 4 nains étaient sur le ring. Plus tard, Tokyo faisait face à Beaver qui le touchait au visage. Relais avec Lord Littlebrook qui acculait Beaver dans son coin et déconcentrait l’arbitre pour que Tokyo frappe illégalement Beaver. Ce dernier revenait face à Littlebrook qui passait le relais à Tokyo qui lui, le donnait à Bundy. Beaver ne se dégonflait pas, portait un « Dropkick » sans effets et passait le tag à Hillbilly Jim. Ce dernier terrassait Bundy avec une « corde à linge » et portait un « Splash » pour le compte de 2 avec ses 2 coéquipiers qui venaient couvrir aussi Bundy. Ce dernier revenait et portait un « Back Elbow » et travaillait sur le cou d’Hillbilly. Beaver intervenait pour déconcentrait Bundy qui lâchait la prise. Plus tard, quand Bundy malmenait Hillbilly dans un coin, Beaver intervenait à nouveau. Là Bundy lui portait un « Bodyslam » et une « descente du coude » ! L’arbitre le disqualifiait ! Les 3 nais tiraient Beaver pour le sauver d’un « Big Splash » !

Vainqueurs : Hillbilly Jim, Little Beaver et Haiti Kid par disqualification.

En arrière-scène, Mean Gene Okerlund interviewait King Harley Race accompagné de Queen Moolah et de Bobby « The Brain » Heenan. Mean Gene disait que l’on pourrait avoir Junk Yard Dog comme nouveau roi ou alors un autre couronnement d’Harley Race. Harley promettait qu’il serait encore King Of The Ring. Moolah disait qu’elle allait re couronner Race et que Junk Yard s’agenouillerait. Heenan demandait à Moolah de prendre soin de la couronne et de couronner Harley comme une reine savait le faire.

Loser Must Bow Match :
Junk Yard Dog Vs. Harley Race

Junk Yard Dog affrontait Harley Race, accompagné de Bobby Heenan et The Fabulous Moolah dans un « Loser Must Bow Match ». Harley tentait un coup de poing mais Junk Yard les bloquait. Heenan le tenait par la cheville alors JYD lui courait après. Race en profitait pour prendre l’avantage de retour sur le ring. Junk Yard Dog revenait avec un « Headbutt » mais Harley le sortait du ring puis lui portait un « Headbutt » du rebord du ring vers l’extérieur mais Junk Yard esquivait. De retour sur le ring, Junk Yard malmenait Harley qui repassait par-dessus la 3ème corde ! JYD portait ses « Hedbutt » à 4 pattes mais se déconcentrait quand Bobby montait sur le rebord ! Harley en profitait pour porter un « Belly To Belly Suplex » pour la victoire !!! Après le combat, Harley se faisait couronner « King of The Ring ». On demandait à Junk Yard Dog de montrer son respect face au roi, ce qu’il faisait rapidement. Alors que Race se levait de sa chaise pour célébrer, Junk Yard Dog le frappait avec puis prenait avec la cape de Roi pour la mettre et imiter un roi…

Vainqueur : Harley Race

En arrière-scène, Mean Gene Okerlund interviewait Johnny V. accompagné de Dino Bravo, Brutus Beefcake et Greg Valentine au sujet de la présence de Dino Bravo dans le coin de la Dream Team. Dino disait en français que c’était la fin du rêve de la nation Canadienne Française.

Tag-Team Match :
Jacques et Raymond Rougeau Vs. The Dream Team (Brutus Beefcake et Greg Valentine)

Jacques et Raymond Rougeau affrontaient (Brutus Beefcake et Greg Valentine). Raymond débutait face à Beefcake et se dégageait d’une clé de bras pour porter un « Atomic Drop ». Relais avec Jacques et les Rougeau portaient un « Double Dropkick ». Relais avec Valentine qui reprenait le contrôle. Jacques répondait et passait le relais à Raymond qui portait un « Crossbody » pour le compte de 2. Relais avec Jacques qui portait un « Flying Back Elbow » pour le compte de 2. Jacques manquait un « Crossbody » que Hammer esquivait pour porter des « Descentes du coude » et un « Bodyslam » avant de passer le relais à Brutus. Ce dernier le frappait à terre pour le compte de 2. Relais avec Valentine et « Double Teaming ». Hammer portait un « Figure 4 ». Jacques rejoignait les cordes. Plus tard, Jacques le surpassait et donnait le relais à Raymond qui « Surpassait » Valentine et appliquait un « Sleeper Hold ». Brutus intervenait avec un « Double Axhandle » mais percutait son partenaire ! Les Rougeaus réalisaient un « Double Teaming », mais alors que Jacques s’en prenait à Beefcake, Dino sautait sur Raymond de la seconde corde pour donner la victoire à Valentine… Beefcake ne semblait pas apprécier la victoire après le combat…

Vainqueurs : The Dream Team (Brutus Beefcake et Greg Valentine)

Hair Vs. Hair Match :
Rowdy Roddy Piper Vs. Adrian Adonis

Rowdy Roddy Piper affrontait Adrian Adonis, accompagné de Jimmy Hart dans un « Hair Vs. Hair Match ». Rapidement, Piper frappait Adonis avec une ceinture en cuir puis étranglait Jimmy avec. Ceci permettait à Adonis de reprendre le contrôle. Jimmy lui donnait la ceinture et Adrian frappait Piper avec à son tour. Plus tard, Hot Road envoyait Adonis dans le coin pour le faire passer par-dessus les cordes. Jimmy tentait de le retenir alors Piper leur cognait la tête puis envoyait Jimmy sur Adrian pour les faire passer par-dessus la 3ème corde. Roddy le frappait dans le coin puis lui envoyait Jimmy qui était sur la 3ème corde. Piper se dégageait d’un « collier de tête » pour se faire envoyer dans les cordes pour que Jimmy le fasse trébucher. Adonis le griffait puis l’envoyait au sol. Plus tard, Piper retombait à l’extérieur et Adrian lui cognait la tête contre une table. Jimmy Hart en profitait pour frapper Roddy avec quelque chose. De retour sur le ring, Piper revenait mais une fois de plus, Jimmy Hart intervenait en lui aspergeant du parfum dans les yeux. Piper était aveuglé et Adonis en profitait pour porter une « Sleeper Hold ». Hart célébrait à l’extérieur. Roddy se relevait et tentait de casser la sans succès. L’arbitre regardait sir Piper réagissait mais ce dernier gardait le bras levé. Là, Brutus Beefcake se présentait en réveillait Piper. Ce dernier frappait Hart et faisait Adonis se frapper avec les ciseaux. Piper en profitait pour porter un « Sleeper Hold » pour la victoire ! Après le combat, Brutus coupait les cheveux d’Adrian alors que Piper retenait Jimmy Hart. Roddy lui montrait le résultat et Adrian pétait un câble allant jusqu’à frapper son propre visage dans le miroir..

Vainqueur : Rowdy Roddy Piper

6 Men Tag-Team Match :
The British Bulldogs (Davey Boy Smith et Dynamite Kid) et Tito Santana Vs. The Hart Foundation (Jim Neidhart et Bret Hart) et Danny Davis

The British Bulldogs (Davey Boy Smith et Dynamite Kid) et Tito Santana affrontaient The Hart Foundation (Jim Neidhart et Bret Hart) et Danny Davis, accompagnés de Jimmy Hart, dans un « 6 Men Tag-Team Match ». Avant le début du combat, Matilda, la mascotte des Bulldogs, s’attaquait à Jimmy Hart ! Tito Santana s’en prenait à Anvil à l’extérieur et l’envoyait percuter Bret. Les Bulldogs leur balançaient Danny Davis à l’extérieur. Jimmy Hart remotivait son équipe. Santana débutait face au Hitman et prenait l’avantage. Bret passait le relais au Anvil alors que Davey Boy rentrait sur le ring après un relais de son côté. Le Bulldog leur cognait la tête avec Bret puis passait le relais au Dynamite Kid pour un « Double Headbutt ». Relais avec Santana. Neidhart déconcentrait l’arbitre pour permettre à Bret et Danny d’étrangler Tito dans le coin. Santana parvenait, grâce à sa rapidité, à esquiver Neidhart et passer le relais à Davey Boy. Ce dernier lui portait un « Surpassement ». Jim le frappait par derrière pour revenir. Relais avec Bret qui manquait une descente du coude de la seconde corde sur Davey qui passait le relais à Dynamite. Ce dernier reprenait le contrôle et portait un « Headbutt ». Bret revenait pour le frapper dans un coin. Alors que Dynamite revenait, Anvil le frappait par derrière illégalement pour redonner le contrôle à Bret. Ce dernier travaillait sur le cou de son adversaire. Bret prenait le relais et portait un double coup d’avant bras de la seconde corde sur Dynamite qui était maintenu par Neidhart. Relais avec Danny qui donnait 2 coups de pieds à la tête de Dynamite et repassait déjà le relais à Neihart pour se faire huer. Travail d’équipe de la Hart Foundation et relais avec Davis qui portait encore seulement 2 coups pour redonner le relais à Bret. Avec Jim, il portaient un « Slingshot » pour envoyer Davis sur Dynamite qui le contrait en relevant les genoux ! Relais avec Santana déchainé qui malmenait Danny. Il lui portait un « Flying Forearm » et le frappait à terre. Alors que Tito allait porter un « Figure Four », Bret intervenait. Relais avec Davey Boy qui séchait Davis avec une violente « corde à linge ». Davey portait un « Piledriver » puis une « Souplesse » et enfin un « Running Powerslam » mais Anvil cassait le tombé. Tito intervenait avec un « Flying Elbow » mais Bret le dégageait. Dynamite s’en prenait à ce dernier et le frappait dans le coin alors que Danny frappait Davey avec le mégaphone derrière le dos de l’arbitre pour la victoire !!!

Vainqueurs : The Hart Foundation (Jim Neidhart et Bret Hart) et Danny Davis

Butch Reed Vs. Koko B. Ware
Butch Reed, accompagné de Slick, affrontait Koko B. Ware. Ce dernier l’acculait dans les cordes mais l’arbitre les séparait. Reed revenait et le malmenait dans les cordes. Koko B. Ware revenait et portait un « Dropkick » et Butch passait par-dessus la 3ème corde. De retour sur le ring, Koko lui donnait des coups de poings mais Reed le contrait assez rapidement pour revenir. Plus tard, il lui cognait la tête dans le coin mais Koko inversait un « Irish Whip » pour porter un « Bras à la volée » et peu après, un « Dropkick » pour le compte de 2. Koko B. Ware tentait un « Petit Paquet » sans plus de succès. Peu après, il esquivait une « corde à linge » et portait un « Crossbody » que Butch retournait à son avantage pour la victoire !!! Après le combat, Koko B. Ware frappait Reed mais Slick l’attaquait par derrière. Là, Tito Santana arrivait en s’en prenait à Slick à qui il arrachait les vêtements. Koko B. Ware et Tito sortaient Butch Reed avec un « Double Dropkick ».

Vainqueur : Butch Reed

En arrière-scène, Mary Hart interviewait Miss Elizabeth mais elles étaient coupées par Macho Man qui s’incrustait dans l’interview et ordonnait à Elizabeth de le suivre sans que cette dernière n’ait pu répondre…

Intercontinental Championship Title Match :
Macho Man Randy Savage © Vs. Ricky Steamboat

Le champion Intercontinental, Macho Man Randy Savage, accompagné de Miss Elizabeth, défendait sa ceinture face à Ricky Steamboat, accompagné de George « The Animal » Steele. Epreuve de force, Randy ceinturait Ricky qui se dégageait. Savage quittait le ring pour repositionner Elizabeth là ou lui l’avait décidé. De retour sur le ring, Steamboat portait des « Bras à la volée » et soulevait Randy par le cou pour l’envoyer à terre. Savage quittait encore le ring. Quand il remontait dessus il reprenait le contrôle et malmenait Ricky avec les cordes pour le compte de 2. Alors qu’il étranglait ce dernier, l’arbitre le réprimandait. Steamboat reprenait le contrôle et portait une « Guillotine » sur le bras du champion. Ricky travaillait sur le bras de Savage qui revenait avec un « Back Elbow ». Randy le passait par-dessus la 3ème corde peu après et l’empêchait de remonter. Finalement ; Randy le tirait par les cheveux pour le frapper au niveau du torse. Randy le frappait dans le dos et Steamboat tombait du rebord vers l’extérieur du ring. Plus tard, de retour sur le ring, Randy le frappait à la tête avec un coup de coude pour le compte de 2. Savage portait une descente du genou sans plus de succès. Ricky revenait et le frappait dans le coin puis l’attachait dans les cordes pour le frapper au visage. L’arbitre aidait le champion à se dégager. A toi à moi, Steamboat portait un « Crossbody » pour le compte de 2. Ricky tentait plusieurs tombés avec des « Shoulders Block » mais Randy le frappait dans le dos avec un « Running Knee ». Alors que Savage le passait par-dessus la 3ème corde, Steamboat remontait à la force des bras pour se faire repasser dans l’autre sens avec une « corde à linge ». A l’extérieur, Randy le passait par-dessus la barrière de sécurité avec un « Running Knee » dans le dos. George Steele aidait le Dragon a revenir sur le ring et Savage le sortait de l’autre côté et portait un « Double Axhandle » de la 3ème corde vers l’extérieur du ring ! De retour sur le ring, Savage en portait un second pour le compte de 2. Macho Man lui ajoutait une « Guillotine » pour le compte de 2. Savage portait un « Atomic Drop » sans plus de succès. Macho Man portait une « Souplesse » pour le compte de 2. Ricky répondait avec coups de poings pour se prendre un « Gutwrentch Suplex » pour le compte de 2. Plus tard, Ricky le frappait dans le ventre et se dégageait d’une tentative de « Back Suplex ». Macho revenait mais Steamboat le surpassait par-dessus la 3ème corde en contre. Ricky le remontait sur le ring et lui portait un « Head Chop » de la 3ème corde pour le compte de 2. Steamboat ajoutait ses « Double Chest Chop » pour le compte de 2. Steamboat le frappait à terre puis le sortait du rebord avec un coup à la tête. Macho Man se retrouvait dans un « Sunset Flip » pour le compte de 2. Ricky ajoutait un « Roll Up » sans succès. « Victory Roll » pour le compte de 2 puis « Petit paquet » pour le même résultat. Steamboat portait un « Bodyslam » et catapultait Macho Man dans le coin pour le compte de 2. Steamboat ajoutait un « School Boy » sans succès et Savage tentait immédiatement sa chance pour le même résultat. Savage l’envoyait dans le coin percuter le poteau en fer. En voulant retourner un « Irish Whip », Randy envoyait le challenger percuter l’arbitre puis le séchait avec une « corde à linge ». Macho portait son « Flying Elbow » mais l’arbitre était toujours KO… Randy allait le secouer et aller chercher la cloche. George Steele lui arrachait des mains mais Randy le frappait pour récupérer la cloche. The Animal le faisait tomber de la 3ème corde. Peu après, Randy portait un « Bodyslam » que Ricky retournait en « Petit Paquet » pour la victoire et le titre Intercontinental !!! Après e combat, Steamboat célébrait avec George Steele alors que Macho Man accusait le coup en repartant du ring…

Vainqueur : et nouveau champion Intercontinental, Ricky Steamboat.

En arrière-scène, Mean Gene interviewait Jake « The Snake » Roberts et Alice Cooper. Ils revenaient sur l’attaque du Honky Tonk Man en traite lors d’un « Snake Pit ». Jake mettait en garde Honky car il marchait encore et qu’il allait lui régler son compte. Alice Cooper ajoutait être chez lui et dans la ville du Heavy Metal.

En arrière-scène, Mean Gene interviewait le Honky Tonk Man et Jimmy Hart. Le Honky Tonk affirmait que les gens attendaient qu’une chose, l’entendre chanter et qu’ils allaient être servis. Il mettait en garde Alice Cooper de ne pas s’en prendre à Jimmy Hart car il le surveillerait. Il concluait en disant qu’il chanterait en danserait pour tous les fans qui le supportaient…

Jake « The Snake » Roberts Vs. The Honky Tonk Man
Jake « The Snake » Roberts affrontait The Honky Tonk Man, accompagné de Jimmy Hart. Jake le montait sur le ring et s’attaquait à lui pour prendre l’avantage. Roberts le frappait au visage et l’arbitre faisait sonner la cloche. Plus tard, Jake le frappait à l’extérieur puis lui retirait ses vêtements d’Elvis. Jake portait un « Bodyslam » à l’extérieur puis le remontait sur le ring. Honky Tonk contrait une « Ruade » pour reprendre l’avantage et le frappait à terre. The Snake revenait et portait sa « corde à linge » et alors qu’il allait porter un « DDT », le Honky Tonk Man quittait le ring. Le combat partait à l’extérieur ou Jake le frappait au visage mais Jimmy Hart le déconcentrait et permettait à Honky Tonk de l’envoyer percuter le poteau en fer. Sur le ring, le Honky Tonk Man dansait pour fêter ça. Il dégageait Jake du rebord du ring et l’envoyait dans les barrières de sécurité. Plus tard, de retour sur le ring, Honky portait un « Bodyslam » et sautait sur Jake de la seconde corde. Plus tard, le Honky Tonk Man le malmenait au sol tout en prenant son temps. Il lui portait un « Back Elbow » et le frappait à terre. Jake contrait une tentative de « Shake Rock’ Roll » et surpassait son adversaire. Honky Tonk conservait l’avantage et le frappait dans le coin. Le public chantait « DDT ». Jake le repoussait et portait un « Inverted Atomic Drop » pour reprendre le contrôle du match. Jake portait des coups de poings et rapidement, le Honky Tonk demandait pitié. Roberts lui portait un « Surpassement » puis le frappait au visage dans les cordes. Alors que Jake faisait le signe du « DDT », Jimmy Hart le déconcentrait ce qui permettait au Honky Tonk Man de porter un « Roll Up » en s’aidant des cordes pour la victoire !!! Après le combat, Jake tentait de frapper son adversaire avec la guitare, mais ce dernier esquivait et fuyait. Sur le ring, Jake attrapait Jimmy Hart et Alice Cooper sortait le python et ils le mettaient sur Jimmy Hart qui quittait vite le ring aux côtés de Honky Tonk Man…

Vainqueur : The Honky Tonk Man

En arrière-scène, Vince McMahon interviewait le champion de la WWF, Hulk Hogan. Ce dernier disait que plusieurs personnes croyaient que c’était son dernier match. Hulk disait avoir vue la vérité et promettait battre André The Giant car si ce dernier voulait battre Hulk, il fallait qu’il battre tous ses Hulkamniacs. Hulk affirmait avoir hâte de voir André à terre sous la peur de la Hulkaminia et devant les 80.000 fans !

Sur le ring, Mean Gene Okerlund qui parlait de jour historique. Il remerciait les fans et annonçait que ce soir, ils avaient battus le record d’affluence en salle avec 93 173 personnes…

On voyait une interview de la veille avec Slick et son équipe du Iron Sheik et Nikolai Volkoff qui étaient confiant de remporter le match car la Russie et l’Irak étaient plus fort…

Tag-Team Match :
The Killer Bees (B. Brian Blair et Jim Brunzell) Vs. Iron Sheik et Nikolai Volkoff

The Killer Bees (B. Brian Blair et Jim Brunzell) affrontaient Iron Sheik et Nikolai Volkoff, accompagnés de Slick. Avant le début du match et l’arrivée de leurs adversaires, Nikolai Volkoff chantait l’hymne Russe. Hacksaw Jim Duggan accourait alors avec son 2x4 pour vider le ring. Duggan prenait la parole et disait que Nikolai ne chanterait pas son hymne, car ici, c’était le pays de la liberté… Les « Heels » prenaient l’avantage et frappaient chacun des Killer Bees dans un coin opposé. Ces derniers inversaient la tendance et envoyaient les « Heels » se percuter. Ces derniers parvenaient à éviter pour finalement se faire envoyer au sol et surtout, Volkoff à l’extérieur du ring. Brian portait un « Atomic Drop » sur Sheik et Brunzell lui frappait la tête des 2 mains à l’arrivée. Relais avec Brian B. et double « Back Elbow » des Killer Bees. Ces derniers travaillaient en équipe et faisaient des relais rapides et du « Double Temaing » comme un « Double Hip Toss ». Ils travaillaient sur le bras de l’Iron Sheik. Quand Brunzell portait un « Dropkick » et que Blair le couvrait, Nikolai intervenait pour casser le tombé. Les « Heels » en profitaient que l’arbitre renvoie Blair dans son coin pour se mettre à 2 contre 1 pour revenir dans le match. Plus tard, Iron Sheik portait un « Double Axhandle » sur Brunzell pour le compte de 2. Relais avec Volkoff qui portait un « Bear Hug » à Jim. Ce dernier se dégageait et Nikolai s’empressait de faire le relais. Iron Sheik portait alors un « Gutwrentch Suplex » pour le compte de 2. Il ajoutait une « Souplesse » sans plus de succès. Jim revenait plus tard avec un « High Knee » et passait le relais que l’arbitre ne voyait pas, trop occupé avec Volkoff. L’arbitre renvoyait Blair dans son coin et les « Heels » portait un « Double Back Elbow » sur Brunzell. Alors que Duggan courait après Nikolai, Iron Sheik portait son « Camel Clutch » sur Jim Brunzell. Hacksaw montait sur le ring, laissait tomber sa poursuite de Volkoff et frappait Iron Sheik avec le 2x4 pour faire disqualifier les Killer Bees…

Vainqueurs : Iron Sheik et Nikolai Volkoff par disqualification !

En arrière-scène, Mean Gene Okerlund interviewait André The Giant et Bobby « The Brain » Heenan. André affirmait que ça ne lui prendrait pas longtemps pour prendre le titre. Heenan affirmait qu’André allait le rendre célèbre en tant que manager du champion du monde. Il disait être prêt et conseillait à Hogan d’être prêt !

En arrière-scène, Mean Gene Okerlund interviewait le champion de la WWF, Hulk Hogan qui parlait de ce que les fans ressentiraient quand ils verraient André à ses pieds…

WWF World Championship Title Match :
Hulk Hogan © Vs. André The Giant

Le champion de la WWF, Hulk Hogan, défendait sa ceinture face à André The Giant, accompagné de Bobby Heenan. Bob Uecker était le premier à arriver sur le ring en tant que « Ring Announcer ». Il accueillait Mary Hart qui serait « Time Keeper ». André et Hulk se faisaient face et André ne bougeait pas alors qu’Hogan s’approchait lentement. André restait impassible aux tremblements d’énervement d’Hulk. Il repoussait ce dernier qui tentait de lui remettre, mais André ne bougeait pas d’un poile. Hulk le frappait au visage et essayait de le soulever mais s’écroulait sous le poids pour le compte de 2. André prenait l’avantage et frappait le champion sur le dos à plusieurs reprises. Hulk était complètement dominé en début de combat. André lui portait un « Bodyslam » et Hulk était à 4 pattes. André en portait un second et lui montait sur le dos. André l’envoyait dans un coin avec un « Irish Whip » à plusieurs reprises là aussi. Plus tard, André portait des coups de béliers puis l’écrasait dans le coin. André portait un « Headbutt » puis l’étranglait. Hogan se dégageait et revenait. Il frappait André qui reculait dans le coin pour se prendre des « Chops ». Hulk lui frappait la tête dans le coin pour le plus grand plaisir de la foule. André contrait une « Ruade » pour sécher le champion. André portait des « Chops » puis un « Bear Hug ». Au bout d’un long moment, Hulk se dégageait à coups de poings et prenait son second souffle. Hulk portait plusieurs « Shoulder Tackles » mais se faisait contrer par André qui le dégageait du ring avec un coup de pied. André le frappait à l’extérieur avec un « Chop » mais Hulk esquivait un « Headbutt » qu’André terminait contre le poteau en fer. Hulk retirait le tablier à l’extérieur du ring et tentait d’y porter une prise sur André qui le surpassait pour le faire retomber à même le sol. André le remontait sur le ring ou Hulk parvenait à l’envoyer à terre sur un contre ! Hulk prenait son second souffle et portait un « Bodyslam » sur André et en terminait avec un « Leg Drop » pour la victoire !!! Alors qu’Hulk célébrait sur le ring, André repartait avec un Bobby Heenan consterné.

Vainqueur : Hulk Hogan

Review du site WillyWrestleFest.fr