ANDRE THE GIANT

Nom Réel :
André René Roussimoff
Taille :
2,24M

André René Roussimoff

Date naissance :
19/05/1946
Poids :
240Kg
Origine : Molien (à côté de Coulommiers), France
Débuts Pro :
1963
Débuts
WWE :
1973
Prise de finition :
The Elbow Drop Pin
Gimmicks :

André Roussimoff, Butcher Roussimoff, Giant Roussimoff, Monster Roussimoff, Eiffel Tower, Monster Eiffel Tower, Jean Ferré, Géant Ferré, André the Giant, Giant Machine

Titres WWE-WWF

WWE World Champion (1),
World Tag-Team Champion (1)

Titres autres promotions :


NWA Florida Tag-Team Championship 1 fois
Avec Dusty Rhodes

IWA World Tag-Team Championship 1 fois
Avec Michael Nader

NWA Tri-State United-States Tag-Team Championship 1 fois
Avec Dusty Rhodes

NWA Austra-Asian Tag-Team Championship 1 fois
Avec Ron Miller


Retrouvez le reste des profils et plein d'autres choses sur :

(Dernière mise à jour : Mai 2015) - Reproduction interdite !

Vidéos :

 

Histoire :

André naissait à Molien, à côté de Grenoble, le 19 mai 1946. Enfant de Boris et Marian Roussimoff, il était le petit-fils d'un grand-père Bulgare mesurant près de 2m34 !!! Quand il était enfant, il ne pouvait aller en bus à l'école du fait de sa taille et il était transporté par un ami de la famille qui n'était nul autre que le célèbre écrivain Samuel Beckett. André quittait la maison familiale à l'âge de 14 ans, où il mesurait déjà 1m91 pour 91kg, pour travailler dans un magasin à Paris. (ndlr : André a aussi travaillé en tant que videur de boîte de nuit, difficile de retrouver l’époque, mais un certain Louis doit s’en rappeler pour s’être fait virer par lui lol !).

C'est à 17 ans, qu'André commençait à apprendre les rudiments de la lutte auprès d'entraîneurs catcheurs. Ils furent tellement impressionnés par sa taille, qu'ils lui inculquaient de nombreuses prises et mouvements. C'était à cette période qu'André, suite aux récits de ces professeurs, réalisait les opportunités de voyages et histoires qui s'ouvriraient à lui en tant que catcheur.

Alors qu'un de ces partenaires était blessé pour un match, André fut désigné le remplaçant au pied levé. Un énorme succès en découlait et réalisait alors que lutter était sa destiné!

Lors de ses 2 premières années dans la lutte, il grandissait, non seulement en taille, mais aussi en musculature et technicité sur le ring. Avant l'âge des 20 ans qu'il avait déjà lutté en Algérie, Afrique du Sud, Maroc, Tunisie, Angleterre et Ecosse. C'était alors le plus grand, le mieux payé et le plus connu de ce sport du moment. Il se faisait alors connaître sous les noms de "Monstrueuse Tour Eiffel" ou « Le Monstre Roussimoff » !

C’était à ce moment là qu’André était repéré par nul autre qu’Edouard Carpentier (ancien commentateur de Canal+, entraîneur de Pierre « Booster » Fontaine !) qui était immédiatement impressionné par les aptitudes d’André. En 1971, Edouard Carpentier décidait alors d’emmener André au Canada et de le faire lutter sous le nom de Jean Ferré pour la fédération « Grand Prix Promotions ». En très peu de temps, André passait du bat de tableau à la tête d’affiche. C’était sous l’inspiration du film « King Kong » qui prenait le surnom de "8ème merveille du monde" qui gardera le reste de sa carrière. Il avait un « Gimmick » à la super héro ou il était capable de battre 2 adversaires en leur frappant la tête l’un contre l’autre au plus grand plaisir de la foule.

C’était quand André catchait devant 20 000 fans à Montréal que sa popularité arrivait jusqu’aux oreilles de Vince McMahon, Sr. Dans les bureaux de la World Wide Wrestling Federation. A partir de ce moment là, McMahon changera à jamais la vie d’André.

C’était en 1972, que McMahon signait un contrat à André afin qu’il lutte à la WWWF. On lui changeait son nom pour mettre en valeur sa taille et c’était là que naissait le personnage « d’André The Giant » qui allait devenir un phénomène incontournable du monde de la lutte. C’était aussi à ce moment là que Vince McMahon Sr. Changeait sa taille réelle (2M08) à 2M24 voir 2M26 afin de le promouvoir comme le plus grand athlète au monde à cette époque à l’instar du basketteur Kareem Abdul-Jabbar mesurant 2M29…

Il a son premier match à la WWWF le 24 Octobre 1972 à White Plains, New-York ou il faisait équipe avec le champion Pedro Morales pour affronter les champions Tag-Team, Mr. Fuji et Professor Toru Tanaka. Le 26 Mars 1973 il fait ses débuts au Madison Square Garden de New York City ou il battait assez facilement Buddy Wolfe.

André tellement imposant, ce voyait même offrir un contrat de footballeur US pro avec les Redskins Washington après avoir fait des tests en 1974. André avait réellement hésité à passer le cap avant de définitivement renoncer pour la simple et bonne raison qu’il y avait plus d’argent à gagner avec le catch à cette époque qu’avec le foot US.

André avait alors des « Feuds » mémorables à travers le monde avec une liste variée d’adversaires aussi puissants et rudes les uns que les autres. Parmi ses adversaires les plus coriaces, The Sheik, remportait un « Deathmatch » contre le Français en 1974 grâce à l’utilisation d’une boule de feu ! On peut ajouter à cette liste, Abdullah The Butcher, Stan Hansen, Ernie Ladd et un jeune lutteur du nom de Hulk Hogan, qui rencontrait pour la 1ère fois André en 1978 durant ces années de « Rookie » à la Deep South. Hulk Hogan et André allaient avoir une des plus grosses feuds à la WWF durant les années 80 devant 36 295 fans au Showdown At Shea le 9 Août 1980 à Flushing, New York.

Entre 1981 et 1983, il revenait de temps en temps à Montréal pour lutter pour le compte de la « International Wrestling ». Il fera aussi équipe avec Dino Bravo et un ami de longue date qui deviendra son pire ennemi, Hulk Hogan.

C’était à ce moment là à la WWWF, qu’il aura une des « Feuds » les plus intenses contre la terreur de Mongolie, Killer Khan, qui était alors managé par Classie Freddy Blassie. La « Storyline » allait même jusqu’à raconter que Killer Khan avait cassé la cheville d’André lors d’un match à Rochester, New York ! En fait, André avait réellement une blessure et on se servait de cette « Storyline » pour expliquer son absence. Après être resté dans l’hôpital Beth-Israel de Boston, André revenait sur le devant de la scène avec un esprit de revanche. Le 14 Novembre 1981 au Spectrum de Philadelphie, André se vengeait en détruisant littéralement Killer Khan dans un "Mongolian Stretcher Match" ou l’ont devait mettre le perdant sur une civière. Il faudra d’ailleurs attendre plus de 20 ans pour revoir ce genre de match à la WWF !

C’était au début des années 80 que le président de la WWF, Vincent K. McMahon commençait à étendre son territoire au niveau national qu’André Roussimoff devenait un lutteur exclusif à la WWF sur le sol US, mais conservait toutefois ses engagements internationaux. A la WWWF, Il aura une de ses 1ère « Feuds » contre BlackJack Mulligan.

Une autre « Feud » mémorable d’André impliquait un homme qui se prétendait être le « Vrai Géant Du Catch », l’homme de 2m09, 174Kg, le regretté Big John Studd. Durant toute la première moitié des années 80, André et Big John Studd se battaient à travers le monde afin d’essayer de déterminer qui des 2 était le vrai géant du monde du catch. En Décembre 1984, Big John Studd emmenait la « Feud » à un niveau supérieur quand avec son partenaire, Ken Patera, ils mettaient André KO lors d’un match par équipe et lui coupaient ses longs cheveux. André avait le dernier mot quand au 1er WrestleMania le 31 Mars 1985 au Madison Square Garden, il battait Big John Studd dans un « $15,000 Bodyslam Challenge ». Après avoir porté un « Body Slam » sur Studd, il s’emparait du sac contenant 15 000 $ et commençait à les distribuer aux fans avant que son futur manager, Bobby « The Brain » Heenan, ne récupérait le sac.

L’année suivante lors du WrestleMania 2, le 7 Avril 1986, André continuait de montrer sa domination en remportant le « 20-man Battle Royal » qui incluait des stars de la NFL en plus des catcheurs. A la fin de la bataille, André éliminait la future légende du catch, Bret Hart pour remporter le combat.

Après ceci, André reprenait sa « Feud » avec le Big John Studd ainsi qui était avec King Kong Bundy. Alors qu’André se retrouvait suspendu pour ne pas s’être présenté à un show, il revenait sous un masque et sous la « Gimmick » du "The Giant Machine" en équipe avec « Big Machine » (a/k/a Robert Windham) et "Super Machine" (a/k/a Bill Eadie, Ax des Démolitions). Pour « feuder » contre Studd et Bundy. Peu de temps après, Giant Machine disparaissait alors qu’André était réintégré sous l’approbation de Bobby "The Brain" Heenan.

André était alors le lutteur « Babyfaces » le plus aimé des années 70 au début des années 80. La légende qui affirmait qu’il n’avait jamais perdu de combat par tombé ou soumission durant 14 ans avant d’être battu par Hulk Hogan à WrestleMania III était une pure fiction afin de rendre plus important leur match à WrestleMania. En effet, André avait, durant cette période, perdu des matchs de façon clean, en dehors de la WWF. Défaite par tombé à Mexico contre El Canek en 1984, au Japon par soumission face à Antonio Inoki en 1986, ou une fin controversée sans décision contre Akira Maeda. Il avait aussi eut des matchs nuls après le temps limite de 60 minutes face à 2 autres grands champions majeurs de l’époque, Harley Race et Nick Bockwinkel.

André passait du côté des « Heels » en 1987 afin de pouvoir faire face à Hulk Hogan pour le championnat de la WWF en « Main Event » de WrestleMania III. Début 1987, Hogan obtenait un trophée pour avoir été le champion de la WWF depuis 3 ans. André se présentait alors afin de le féliciter. Peu de temps après, André se voyait présenter un trophée plus petit pour avoir été invaincu depuis 15 ans… Il avait perdu des matchs par décompte ou disqualification mais jamais par tombé ou soumission au sein de la WWF. Hogan se pointait à son tour afin de féliciter André et s’imposait pour le reste de l’interview. André qui semblait alors excédé, quittait la petite cérémonie durant le speech d’Hulk Hogan. Quelques temps après, lors d’un "Piper's Pit," Hogan confrontait Bobby Heenan qui lui annonçait qu’il avait un nouveau protégé en la personne d’André. Ce dernier challengeait Hogan pour un match de championnat à WrestleMania III avant de s’en prendre à Hogan.

C’était à WrestleMania III que le public découvrait pour la première fois la douleur qu’André pouvait ressentir avec son corps. A ce moment là, il pesait près de 240Kg et ses membres avaient du mal à supporter un tel poids. Comme chacun sait, Hulk Hogan remportait le match après avoir porté un « Bodyslam » suivi d’un « Legdrop » pour le compte de 3. Quelques années après, Hulk avouait qu’André était tellement gros qu’il pensait qu’il pesait plus que ça. Certains disent que personne n’était sur cette soirée là qu’André ne perdrait réellement le match. Vince McMahon prétendait même quelques années plus tard que qu’il était convaincu que si Hogan avait manqué de professionnalisme de façon volontaire ou non dans ce combat, il n’y aurait eut aucune chance qu’André le laisse Hogan remporter le match même si l’issue en avait été décidé comme tel auparavant ! Derrière cette éventualité, André avait toutefois accepté de perdre le combat surtout à cause de ces problèmes de santé.

Avant de signer pour la WWF, André avait lutté au Japon ou des docteurs lui avaient diagnostiqué son état de santé et que peu de chances existaient pour qu’il puisse s’en sortir. A priori, André n’en parlera jamais à sa famille et ses proches amis pensent que c’était pour cela qu’André vivait sa vie à 200% et en profitait au maximum !

Le combat Hogan - André de WrestleMania III était le match le plus attendu de l’histoire du catch. Il eut lieu au Pontiac Silverdome et des millions de personnes le regardaient en pay-per-view ce qui reste un des records pour WrestleMania. 93,137 fans étaient présents dans la salle ce soir là et la WWF vendait même des places debout et rajoutait des chaises dans les allées afin d’augmenter la capacité du Silverdome qui était originalement de 80 331 places. Quand Hulk Hogan battait André, c’était considéré comme un passe de témoin entre André, la plus grande star du catch des années 70 avec Hulk Hogan, plus grosse star des années 80.

Il commençait alors une très longue quête pour le championnat poids lourd, qui restera en vain, jusqu'en 1988. C'est le 5 février 1988 qu'il battait Hulk Hogan pour la ceinture. Le match c’était en fait gagné dans les vestiaires, ou l’arbitre officiel, Dave Hebner était retenu prisonnier et remplacé par son « démoniaque » frère jumeau, Earl Hebner ! Ce dernier faisait un compte un peu trop rapide alors que les épaules d’Hulk Hogan n’étaient pas rivées au tapis. Peu de temps après, André « vendait » la ceinture à Ted DiBiase avant que celle-ci ne soit déclarée vacante lors de l’émission télé « The Main Event » sur NBC. Cette soirée là, André faisait une erreur en appelant la ceinture mondiale "WWF Tag Team Championship" peut-être à cause du fait qu’il savait déjà qu’il allait remporter cette dernière plus tard avec Haku.

Lors de WrestleMania IV, André affrontait une nouvelle fois Hulk Hogan dans un match du tournoi pour déclarer le nouveau champion qui allait se terminer par une double disqualification. Cette « Feud » entre les 2 « Monstres » commençait à être petit à petit abandonnée au moment ou l’état de santé d’André déclinait... Elle se terminait après un brutal « Steel Cage Match » lors du show WrestleFest le 31 Juillet 1988 à Milwaukee. Cette soirée là, Hulk Hogan battait André The Giant en s’échappant de la cage par le toit après avoir frappé André avec un objet que Bobby Heenan avait emmené sur le ring pour son protégé.

Peu de temps après André entrait brièvement en « Feud » avec « Hacksaw » Jim Duggan... Ensuite, c’était au tour de Jake « The Snake » Roberts. L’histoire disait qu’André avait affreusement peur des serpents. Ce que Jake Roberts montrait au monde entier lors d’un Saturday Night's Main Event quand il sortait son serpent, Damien, à la vue d’André qui avait alors (pour l’histoire) une mini crise cardiaque. Durant les semaines qui suivaient, Jake « The Snake » Roberts venait régulièrement aux abords du ring avec son sac pendant les matchs d’André. Ce dernier fuyait à chaque fois quand il comprenait ce que contenait le fameux sac. Tout au long de leur « Feud » dont le point culminant était lors de WrestleMania V, Jake Roberts utilisait constamment Damien afin de remporter un avantage psychologique sur un André plus puissant physiquement que lui.

A cause de ses problèmes de santé, André se dirigeait vers des matchs en équipe pour s'économiser... Fin 1989, Bobby « The Brain » Heenan lançait officiellement une nouvelle équipe (ils avaient en fait déjà lutté quelques matchs courant 1989) dans la division Tag-Team. Cette nouvelle équipe, composée d’André The Giant et Haku, la Colossal Connection, rentrait dans la division Tag-Team dès Octobre 1989. Heennan avait mis sur pied cette équipe, dans le but de récupérer le titre Tag laissé aux mains des Demolitions par son ancienne équipe maintenant hors de la WWF, les Brain Busters... Ces derniers avaient perdu le championnat par équipe en Octobre 1989 et avait quitté la WWF après le licenciement de Tully Blanchard pour utilisation de stéroïdes... Heenan ne s’en était jamais remis et se faisait des Démotion sa cible directe !

La Colossal Connection rentrait naturellement en « Feud » en décembre 1989 et battait même les Démolitions, le 2 Décembre 1989, dans un « House Show » de Lakeland, Floride par décompte ! 11 Jours plus tard, le 13 Décembre 1989, les Démolitions perdaient leur titre face à la Colossal Connection à Huntsville, Alabama. Les 2 équipes s'affrontaient régulièrement début 1990 et un match officiel, pour le titre par équipe à WrestleMania 6, entre les 2 était annoncé le 17 Février 1990.

Cette soirée là, les Démolitions redevenaient donc champion Tag-Team quand Ax réalisait le tombé sur Haku. André tenait alors Smash pour qu'Haku puisse lui porter son "kick" quand Smash esquivait alors qu'Haku touchait André. André tombait alors en arrière se retrouvant prisonnier dans les cordes, ne pouvant empêcher les Démolitions d'en finir avec Haku.

Il retournait brièvement au Japon, cette fois pour le compte de l’All Japan Pro Wrestling, ou il faisait équipe avec son propriétaire, Giant Baba.

Lors de "Road to WrestleMania VII" présenté sur USA Network le 17 Mars 1991, le Champion IC de la WWF, Mr. Perfect battait Shawn Michaels par disqualification quand le Big Bossman frappait Perfect quand ce dernier portait son « Perfect Plex » sur Michaels. Alors que Marty Jannetty venait supporter son partenaire vers le milieu du combat et intervenait dans le match, Bobby Heenan venait rapidement à son tour. Plus tard dans l'affrontement, Heenan montait sur le rebord du ring afin de distraire Shawn Michaels ce qui faisait venir le Big Boss Man aux abords du ring. Après ce combat, André The Giant venait sur le ring pour féliciter le Boss Man.

Une semaine plus tard, c'était le moment de WrestleMania 7 ! Alors que Boss Man venait de défier Perfect pour le titre I.C., le "policier" continuait sa "feud" par la même occasion face à la « Heenan Family » ! Le Big Bossman battait le Champion IC, Mr. Perfect, par disqualification suite aux interventions d'Haku et The Barbarian. André The Giant se pointait aux abords du ring pour empêcher les interventions de Bobby Heenan. André portait alors un coup au visage de Mr. Perfect avec la ceinture Intercontinentale. Après le combat, André se débarrassait aussi bien de Mr. Perfect, Haku que du Barbarian avant de serrer la main et de lever le bras du Boss Man en signe de victoire.

Lors de l'émission WWF Prime Time Wrestling du 27 Mai 1991, André The Giant qui était redevenu « Face » depuis qu'il c'était séparé de Bobby Heenan était un "agent libre" et était courtisé par de nombreux managers... Lors des enregistrements de l'émission "Superstars" du 1er Juin 1991, André, lors d'une interview avec Gene Okerlund, refusait publiquement les services de Jimmy Hart. Il était automatiquement attaqué par The Earthquake qui le frappait à la jambe avec le mégaphone de Jimmy Hart ! André s'associait alors avec les Bushwhackers pour feuder contre Earthquake et Jimmy Hart...

Lors de l'émission WWF Superstars du 15 Juin 1991, The Earthquake et les Champions Tag-Team de la WWF, les Nasty Boys battaient Tugboat & les Bushwhackers quand Earthquake réalisait le tombé sur Luke avec son « Sitdown Splash » grâce à l'aide de Tugboat qui attaquait ses 2 partenaires. Après le match, Tugboat, nouveau « Heel », célébrait avec ses nouveaux amis. Le 17 Juin à WWF Prime Time Wrestling, Typhoon, anciennement Tugboat, était officiellement présenté par Jimmy Hart et Earthquake comme nouveau membre de l'équipe des Naturals Disasters !

Le 5 Août 1991 lors de Prime Time Wrestling, Jake « The Snake » Roberts battait Typhoon par disqualification quand Earthquake intervenait dans le match. Après le combat, Earthquake portait son « Sitdown Splash » sur Roberts mais ce dernier arrivait à s'échapper in extremis. Les Naturals Disasters s'emparaient alors du sac contenant le serpent Lucifer, voulant lui réserver le même sort que "Damien". André The Giant se pointait alors à la rescousse permettant à Jake de récupérait son serpent.

Le 25 Août, c'était l'heure du Pay-per-view SummerSlam ! Dans la « Feud » des Naturals Disasters et d'André The Giant, les Natural Disasters battaient les Bushwhackers accompagnés d'André quand Earthquake éliminait Luke avec son « Sitdown Splash ». Pendant le combat, Bobby Heenan quittait sa position de commentateur et allait en backstage pour confronter Hulk Hogan. Après l'affrontement, les Natural Disasters s'attaquaient à André blessé jusqu'à que ce dernier ne soit sauvé par les Legion of Doom.

On le voyait au sein de la WWF jusque vers fin 1991. Son dernier match était pour le compte de la All Japan Memorial match au Budokan Hall.

Sa dernière apparition à la télé américaine était lors du WCW Clash of the Champions 20 qui était diffusé sur la chaîne TBS le 2 Septembre 1992. Il ne luttait alors pas et faisait seulement une interview.

C'est à son retour en France pour assister aux funérailles de son père qu'André décède le 27 janvier 1993 à l'âge de 46 ans. Son corps secrétant des hormones de croissances. Il sera incinéré et ses cendres seront dispersées dans son ranch d'Elerby aux Etats-Unis...

Sa carrière au cinéma :

André débuta sa carrière au cinéma en 1967 en décrochant un rôle secondaire dans "Casse-tête pour le judoka", un film d'espionnage franco-italien. Ce genre était très en vogue à l'époque suite au succès des premiers James Bond.

En 1975, André rentrait à Hollywood. Il faisait ses débuts aux USA dans le rôle de "Big Foot" dans la série « L’homme qui valait 3 Milliards. Naturellement, cette expérience plaisait beaucoup à André qui faisait des apparitions dans les séries comme « B.J. and the Bear », « l’homme qui tombe à pic » et le « Greatest American Hero » où même des films comme « Conan le destructeur » en 1984 dans le rôle de Dagoth une sorte de bête géante, « Micki and Maude » où son dernier film, « Trading Mom » qui sortait après sa mort et où il jouait le rôle géant de cirque. Son rôle le plus connu sera en 1987 où il jouait celui du gentil géant "Fezzik" dans le film de Rob Reiner, « The Princess Bride ».

Ses accomplissements dans sa carrière de lutteur :

La notoriété d’André lui permettait d’être le 1er lutteur à être en couverture du magazine « Sports Illustrated » dans le numéro qui a eut le plus gros tirage de leur histoire !

André a participé à WrestleManias dans lesquels il a affronté les adversaires les plus coriaces du business comme, Hulk Hogan, Big John Studd, Jake "The Snake" Roberts ou les Démolitions (Ax et Smash).

Pendant plusieurs années il était connu sous le nom du « Uncrowned Champion » (Champion sans ceinture) jusqu’au moment ou il finissait enfin par remporter le titre de la WWF pour un des plus courts règne de l’histoire. Heureusement, ceci n’était pas le seul titre qu’André remportait. Il obtenait les titres WWF Tag-Team avec Haku, IWA champion par équipe avec Michael Nador, champion par équipe d'Australie avec Ron Miller, NWA USA (Tri-State) Tag-Team Champion et NWA Florida Tag-Team Champion avec Dusty Rhodes.

André battait aussi l’aspirant au titre Heavyweight de Boxe, Chuck Wepner dans un match catcheur contre boxeur le même soir de l’affrontement entre Muhammad Ali et Antonio Inoki au Japon.

Son lègue :

Afin d’honorer André le Giant, la WWF créait le WWF Hall of Fame en 1993 et faisait de lui le premier intronisé !

André était aussi celui qui a inspiré le film « My Giant » en 1998, écrit par son ami, Billy Crystal, qu’il avait rencontré sur le tournage de « Princess Bride ».

En 2006, un film sur sa vie devait être tourné et devait sortit après l’été 2006. Le titre devait être « Cœur de Géant »… Je ne sais pas ce qu’il en est !

Lors de l’épisode des Simpsons, « Bart The Fink », on voyait André The Giant apparaître dans la série.

André a aussi inspire l’autocollant et/ou le graffiti « André the Giant Has a Posse and Obey ». D’ailleurs on retrouve se « graffiti » dans le jeu Half Life…

Vie personnelle :

André a une fille, Robin Christensen, née en 1979, qui mesure plus d’1m85 et dont on apprend l’existence dans certaines biographies d’André. Son ami et ancien arbitre, Tim White, déclarait lors d’une session de question/réponse qu’elle vivait à Seattle, Washington. André a aussi 2 neveux, Boris et Godefroy.

Si vous devez vous rappeler d’André le Géant, lisez ces quelques mots tirés d’un article du Sports Illustrated. Il est de bon cœur, même s’il nous a quitté en Janvier 1993, qu’il n’a jamais accompli son rêve de fonder une vraie famille…

« J’ai fait fortune. Je suis heureux de ce que j’ai pu réaliser dans ma vie. Si je devais mourir demain, je sais que j’ai mangé plus de bonne nourriture, but plus de bière et de bon vin, eut plus d’amis et avoir été vu à la télé à travers le monde que ce que la plupart des gens n’auront jamais eut l’occasion. J’ai obtenu tout ce que je voulais dans une vie, sauf une famille et j’espère que j’en aurais une un jour… ».

Trophés PWI :

3ème place des 500 plus grands lutteurs durant le "PWI Years" en 2003.

PWI Editor's Award en 1993
PWI Most Popular Wrestler Award en 1977
PWI Most Popular Wrestler Award en 1982
3ème PWI Most Popular Wrestler en 1981
3ème PWI Most Popular Wrestler en 1980
2ème PWI Most Popular Wrestler en 1979
2ème PWI Most Popular Wrestler en 1978

PWI Most Hated Wrestler Award en 1988
2ème PWI Most Hated Wrestler en 1987

PWI Match of the Year Award en 1981 (Vs Killer Khan)
PWI Match of the Year Award en 1988 (Vs Hulk Hogan)
4ème PWI Match of the Year en 1990 (Royal Rumble)
3ème PWI Match of the Year en 1987 (Andre Vs. Hulk Hogan)
2ème PWI Match of the Year en 1980 (Andre Vs. Hulk Hogan)
3ème PWI Match of the Year en 1977 (Andre Vs. Ric Flair)
4ème PWI Match of the Year en 1976 (Andre Vs. Abdullah the Butcher)

3ème PWI Wrestler of the Year en 1983

4ème PWI Feud of the Year en 1988 (André & Ted DiBiase Vs. Hulk Hogan & Randy Savage)

491ème au PWI Top 500 Wrestlers in the World en 1992
116ème au PWI Top 500 Wrestlers in the World en 1991

Trophés Wrestling Observer :

Feud of the Year en 1981 (vs Killer Khan)
Most Embarrassing Wrestler (1989)
Worst Feud of the Year (1984) vs. Big John Studd
Worst Feud of the Year (1989) vs. The Ultimate Warrior
Worst Worked Match of the Year (1987) vs. Hulk Hogan at WrestleMania
Worst Worked Match of the Year (1989) vs. The Ultimate Warrior le 31 Octobre
Worst Tag-Team (1990 et 1991) (avec Giant Baba)
Worst Wrestler (1989, 1991, 1992)

Intronisé au Wrestling Observer Newsletter Hall of Fame en 1996

Intronisé au WWE Hall Of Fame en 1993 (le 1er à titre postume)

Intronisé au Professional Wrestling Hall of Fame and Museum en 2002

Intronisé au Stampede Wrestling Stampede Wrestling Hall of Fame

   
   
   
   
   

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z