RIKISHI FATU

Nom Réel :
Solofa Fatu
Taille :
1,85M

Solofa Fatu

Date naissance :
11/10/1966
Poids :
192Kg
Origine : Isle of Samoa
Débuts Pro :
1985
Débuts
WWE :
1992
Prise de finition :
The Banzai Drop / Rump Shaker
Gimmicks :

Fatu, The Sultan, Alofa the Polynesian Prince, Rikishi, Rikishi Phatu, Samurai, Sultan, Kishi, Sumo Rikishi, Junior Fatu

Titres WWE-WWF

WWF Intercontinental Championship 1 fois
World Tag-Team Championship 2 fois
Avec Samu (1) et Rico (1)
WWE Tag-Team Championship 1 fois
Avec Scotty 2 Hotty

Titres autres promotions :


PPW Heavyweight Championship 1 fois

Campeonato Internacional Absoluto 1 fois

UWA World Trios Championship 1 fois
Avec Kokina Maximus et The Samoan Savage

WCWA Texas Tag-Team Championship 1 fois
Avec Samu
WCWA World Tag-Team Championship 3 fois
Avec Samu

WWC Caribbean Tag-Team Championship 1 fois
Avec Samu

Retrouvez le reste des profils et plein d'autres choses sur :

(Dernière mise à jour : Août 2010) - Reproduction interdite !

Histoire :

Solofa Fatu (né le 11 Octobre 1966) est un catcheur professionnel samoan-américain, plus connu sous le nom de Rikishi.

Fatu est un membre de la famille samoane Anoa’I, et le neveu des Wild Samoans, Afa et Sika, qui l’ont entraîné dans les années 1980. Il est le frère d’Eddie Fatu (plus connu sous le nom d’Umaga) et de The Tonga Kid (l’un des membres des Islanders, une équipe avec Haku à la WWF). Fatu a fait équipe avec son cousin Samu, le fils d’Afa, sous le nom de Samoan Swat Team. La Swat Team catcha surtout dans le sud, et remporta les titres de la fédération de Dallas, World Class Wrestling Association. L’équipe travailla ensuite pour la World Wrestling Federation, sous le nom des Headshrinkers, avant que Solofa Fatu Jr. ne démarre une carrière en solo.

Sa carrière dans le catch professionnel

The Samoan Swat Team

C’est en 1985 que Solofa Fatu se fit connaître par les fans, en travaillant pour la fédération de Gino Brito et Dino Bravo, International Wrestling, à Montréal. Encore au Canada, Fatu travailla sous le nom de Prince Alofa, un High Flyer Face, et catcha souvent en équipe avec les Face de la fédération. Lorsque la fédération de Montreal ferma, les deux cousins (Samula Anoa’i, qui catchait comme The Great Samu) signèrent avec la World Wrestling Council de Puerto Rico et se firent appeler les Samoan Swat Team (Samu et Fatu). L’équipe adopta la gimmick des Samoans sauvages qui avait fait connaître leur pères, et commencèrent alors à catcher pieds nus et sans jamais parler Anglais devant des caméras. L’équipe devint la première WWC Caribbean Tag-Team Champions le 7 Novembre 1987, lorsqu’ils défirent Invader I et Invader III. Ils conservèrent les titres durant un mois, avant de les perdre contre Mark Youngblood et Chris Youngblood et de quitter la fédération.

Samu et Fatu apparurent ensuite au Texas, en travaillant pour la World Class Championship Wrestling de Fritz Von Erich. La storyline voulait que ce soit Buddy Roberts qui ait amené l’équipe pour combattre la famille Von Erich et Michael Hayes. Les SST obtinrent un push important en étant montrés comme une force inarrêtable. L’équipe obtint même le droit de battre les héros locaux Kerry et Kevin Von Erich pour les titres WCCW Tag-Team le 12 Août 1988. Les Samoans continuèrent d’être invaincus à la WCCW jusqu’à ce qu’ils affrontent Michael Hayes et son nouveau partenaire Steve Cox le 16 Septembre. Cependant, les SST récupérèrent leurs ceintures quatre jours plus tard. Hayes et Cox battirent les SST à nouveau le 15 Octobre, à Cotton Bowl Extravaganza, pour reprendre les titres, mais ils ne les conservèrent que deux jours, avant de les perdre à nouveau contre la Samoan Swat Team le 17 Octobre 1988. Le 12 Septembre 1988, les Samoan Swat Team devinrent double Champions en battant « Hollywood » John Tatum et Jimmy Jack Funk pour les WCWA Texas Tag-Team Championship. Les SST firent leur début en PPV à SuperClash III de la AWA, le premier et unique PPV que la American Wrestling Association n’ait jamais présenté. Les Samoans conservèrent leurs ceintures WCCW contre Michael Hayes et Steve Cox. Au début de l’année 1989, ils quittèrent la WCCW et durent ainsi abandonner les deux titres par équipe.

La Samoan Swat Team signa avec la promotion de Jim Crockett. Les Samoans défirent les Midnight Express à Clash Of The Champions VI le 2 Avril 1989. Ils firent ensuite équipe avec leur ancien rival Michael Hayes, Tery Gordy et Jimmy Garvin au Great American Bash de 1989, en perdant un War Games Match contre les Road Warriors, the Midnight Express et Steve Williams. En Automne 89, Paul E. Dangerously quitta son poste de manager des Samoans, et ils furent alors managés par « The Big Kahuna » Olivier Humperdink. Les Samoans perdirent ensuite de plus en plus de combats au cours de l’année, jusqu’à ce que Sid Vicious ne se blesse. A cause de cette blessure, les Skyscrapers durent abandonner leur place dans l’Iron Team Tournament de Starrcade 1989, et les SST les remplacèrent. Fatu et le Samoan Savage prirent part au combat, mais on ne sut jamais pourquoi Samu ne fut pas choisi, alors qu’il avait plus d’expérience.

Après avoir quitté la WCW en été 1990, les Samoan Swat Team travaillèrent pour plusieurs fédérations indépendantes aux Etats-Unis, en Europe et au Japon. Ils firent de temps à autre équipe avec Rodney Anoa’i sous le nom de « Kokina Maximus ». La famille travailla pour la Universal Wrestling Association en 1991 où Fatu, Kokina et Samoan Savage remportèrent les UWA Trios Tag-Team Titles. Ils conservèrent ces titres durant deux mois. Les Samoans firent aussi une apparition au show du 16ème anniversaire de la UWA, en perdant un combat par équipe contre Dos Caras, El Canek et Mil Máscaras.

A la World Wrestling Federation/Entertainment de 1992 à 2004

The Headshrinkers de 1992 à 1994

En 1992, Samu et Fatu signèrent un contrat avec la World Wrestling Federation, où ils furent managés par le papa de Samu, Afa. L’équipe se fit alors appeler The Headshrinkers, mais leur gimmick samoanne fut conservée. Rodney Anoa’i signa aussi avec la WWF, mais fut appelé Yokozuna, et ses relations avec les Samoans ne fut jamais mentionnée à l’écran. Leur première apparition fut en aidant Money Inc à battre les Natural Disasters pour remporter les titres WWF Tag-Team. Au début de leur carrière à la WWF, les Headshrinkers feudèrent avec les Natural Disasters puis les High Energy. Leur premier vrai combat apparut le 12 Octobre 1992, où les Headshrinkers défirent Joey Maggs et Brian Costello dans un match très rapide. Au Survivor Series de 1992, ils défirent les High Energy (Owen Hart et Koko B. Ware). Pour leur premier WrestleMania, le 4 Avril 1993, ils perdirent un match en équipe contre les Steiner Brothers.

Entre 1992 et le début de l’année 1994, les Headshrinkers maintenir leur position moyenne dans la division par équipe. Ils obtinrent de temps à autre des matches pour les titres par équipe, ainsi que des apparitions en PPV, en feudant avec les Smoking Guns et Men On A Mission. Les Headshrinkers vinrent en aide à Yokozuna dans un Casket Match contre l’Undertaker au Royal Rumble.

En Avril, ils devinrent Face et challengèrent les Champions, The Quebecers. Avec l’aide de leur manager Lou Albano, les Samoans remportèrent les titres le 26 Avril 1994. Au King Of The Ring le 19 Juin, les Headshrinkers conservèrent leurs titres contre Yokozuna et Crush. Ils perdirent seulement leurs titres le 28 Août, à un show non-télévisé, contre Shawn Michaels et Diesel. Ce changement de titre intervint seulement un jour avant qu’ils ne dussent les défendre contre Irwin R. Schyster et Bam Bam Bigelow. Aux SummerSlam, Les Headshrinkers perdirent un match par Disqualification contre Bam Bam Bigelow et IRS après qu’Afa ait attaqué Bigelow. Peu après cette perte de titre, Samu quitta la WWF pour se rétablir de plusieurs blessures, et fut remplacé par Sionne, qui forma The New Headshrinkers avec Fatu.

The New Headshrinkers de 1994 à 1995

En storyline, on expliqua le départ de Samu par le fait qu’il ne s’entendait pas avec leur manager Lou Albano, qui essayait de civiliser les Headshrinkers, en leur faisant par exemple porter des bottes. Pour la première fois, un membre de la Samoan Swat Team/The Headshrinkers ne faisait pas partie de la famille Anoa’i ou n’était Samoan : Sionne venait des îles Tonga. Les New Headshrinkers ne firent qu’une seule apparition en PPV, aux Survivor Series, où ils furent très rapidement éliminés. Les deux membres furent aussi des participants du Royal Rumble. La seule autre apparition notable des New Headshrinkers fut au cours d’un tournoi pour couronner les nouveaux Champions par équipe, à la fin de l’année 1994 et au début de 1995. Les New Headshrinkers perdirent contre Bam Bam Bigelow et Tatanka en demi-finale. En Juillet, les New Headshrinkers disparurent, lorsque Sionne signa à la WCW. A cette époque, les Headshrinkers étaient utilisés pour mettre en avant de nouvelles équipes comme Jacob et Eli Blu.

Catcher en sol de 1994 à 1997

Après avoir passé un long moment dans le catch en équipe, Fatu débuta une carrière en solo en 1994. La World Wrestling Federation lui fit perdre sa gimmick d’homme sauvage, et révéla que Fatu savait parler Anglais et qu’il avait en fait été élevé aux Etats-Unis. Fatu devint alors un homme de la rue en parlant de grandir dans les cités et de s’être fait tirer dessus dans une course poursuite. Il devait avoir une influence positive sur les enfants avec sa phrase « Make A Difference ». Peu de temps plus tard, deux hommes commencèrent à intervenir lorsque Fatu était sur le ring. Samu et son frère Lloyd Anoa’i lui expliquèrent que la « Samoan Gangster Party » le surveillait. Samu avait lui aussi abandonné la gimmick de sauvage, et lui et Lloyd ressemblait à un gang des rues. Les deux catcheurs ne luttèrent pas pour la WWF, mais ils observèrent Fatu de loin. L’angle n’aboutit pas et la Samoan Gangster Party ne confronta jamais Fatu. Aux Survivor Series, Undertaker, Henry Godwinn, Savio Vega et Fatu battaient Mabel, Jerry Lawler, HHH et Isaac Yankem. Mais les fans n’apprécièrent pas tellement le personage et Fatu disparut.

La World Wrestling Federation décida de changer totalement Fatu. Il devint The Sultan, un habitant du Middle East stéréotype, avec un masque en cuir pour cacher sa véritable identité. Fatu travailla ainsi pendant un an, obtenant un match pour la ceinture Intercontinental qu’il perdit contre Rocky Maivia à WrestleMania 13. La gimmick fut arrêtée avant 1997.

Rikishi de 1999 à 2004

Après la fin de la gimmick du Sultan, Fatu catcha dans le circuit indépendant et prit plus de 50 kilos en moins d’un an. Il réapparu en 1999 sous le nom de Rikishi Phatu, puis son nom fut raccourci en Rikishi lorsqu’il catcha en équipe avec Too Cool. Il avait pris du muscle et du poids, et avait teint ses cheveux en blond. Rikishi eut une brève feud avec Viscera avant de s’aligner avec Too Cool (Grand Master Sexay et Scotty 2 Hotty). C’est à cette époque que Rikishi devint célèbre auprès des fans, grâce à sa danse de fin de matches. Au cours du Royal Rumble 2000, Rikishi élimina sept adversaires (dont Too Cool, après qu’ils aient dansé au cours du Rumble), avant de se faire éliminer par six catcheurs.

Rikishi devint aussi célèbre en desservant à ses adversaire le Stink Face, où il mettait ses fesses contre le visage de son opposant. Cette prise devint très populaire auprès des fans. En Mai 2000, Rikishi et Too Cool feudèrent avec Edge, Christian et Kurt Angle, et remportèrent leur match à Judgement Day. Après avoir remporté le titre Intercontinental le 22 juin à SmackDown contre Chris Benoit, Rikishi se qualifia pour le tournoi du King of The Ring 2000. Le 25 Juin, il défit Benoit et Val Venis en quart et demie-finale, mais ses deux adversaire le frappèrent avec une chaise après chaque match, ce qui lui affaiblit l’épaule, et permit à Kurt Angle de remporter le tournoi en finale. Suite à cette attaque, Rikishi affronta Val Venis le 6 Juillet et perdit son titre après que Tazz l’ait frappé avec une caméra. Dans un match revanche à Fully Loaded, Rikishi et Val Venis s’affrontèrent dans un Steel Cage. Au cours du match, Rikishi grimpa en haut de la cage et se jeta, à la Jimmy « Superfly » Snuka, sur Venis. Peu après, Tazz le frappa à nouveau avec une caméra, et Venis obtint la victoire.

Le 9 Octobre, le Commissionnaire Mick Foley usa d’un lapsus de Scotty 2 Hotty pour faire croire que c’était Rikishi qui en avait eu après Stone Cold Steve Austin aux Survivor Series : Scotty avait dit qu’il était sortit toute la nuit avec Grand Master Sexay et Rikishi. Foley précisa le même soir que Rikishi n’avait pas encore débuter ici (alors qu’il avait catché au Saturday Night avant les Survivor Series de 1999. Plus tard, Rikishi admit avoir blessé Stone Cold, pour permettre à The Rock d’obtenir la célébrité, car il en avait marre de voir Buddy Rodgers, Bruno Sammartino, Bob Backlund, Hulk Hogan et Austin être mis en avant au détriment des catcheurs samoans comme High Chief Peter Maiva et Jimmy Snuka. Rikishi devint alors Heel. Austin obtint immédiatement une revanche et affronta Rikishi dans un No Holds Barred Match à No Mercy. Le match se termina sur un No Contest, lorsque Stone Cold amena Rikishi au parking et essaya de l’écraser. Une voiture de police l’en empêcha. Austin fut arrêté et Rikishi était salement blessé. Plus tard dans la soirée, Rikishi essaya d’aider le Rock à conserver son titre de WWF Champion contre Kurt Angle. Rikishi frappa « accidentellement » The Rock, ce qui permit à Kurt Angle de porter un Angle Slam sur les deux hommes et de remporter le titre. Peu après, Austin se fit attaquer plusieurs fois en coulisses, et il s’avéra que Rikishi avait un complice. Au cours d’un Handicap Match avec Rikishi et Kurt Angle contre Austin, Triple H entra dans le ring pour frapper Austin avec son Sledgehammer. Ceci révéla que c’était Triple H qui avait commandité les assauts, faisant de Rikishi une simple paire de muscles. Rikishi ne parvint plus jamais à la même popularité qu’au début de sa carrière en tant que Rikishi.

Rikishi perdit son match contre le Rock aux Survivor Series. Il participa ensuite à un Six man Hell In A Cell Match à Armageddon pour le titre WWF (avec Kurt Angle, Rikishi, Steve Austin, The Rock, Triple H et Undertaker). Rikishi fut chokeslammé par l’Undertaker du haut de la cage jusqu’au camion apporté par Vince McMahon qui voulait détruire la cage et arrêter le match. Ce fut Kurt Angle qui remporta l’or. Peu après, Rikishi remporta un match qui lui permit d’entrer trentième au Royal Rumble de 2001. Il parvint à éliminer l’Undertaker, avant de se faire éliminer par le Rock.

Après le retour de Haku au même show, Rikishi et lui formèrent une équipe et feudèrent avec Kane et The Undertaker. L’équipe se sépara quand Rikishi se blessa, et Haku fut ensuite remercié. Rikishi revint de blessure le 7 Mai 2001 et Mick Foley l’implora de devenir un gentil garçon à nouveau. Il catcha pendant quelques semaines avant de se blesser à l’épaule. Rikishi retourna sur les rings le 6 Décembre 2001 en portant un Stink Face à Vince McMahon pour solidifier son statu de Face. Suite à la création d’un deuxième brand, Rikishi fut drafté à SmackDown. A Judgement Day, il affronta Billy et Chuck dans un « Secret Partner » Match. Son partenaire s’avéra être Rico, le styliste de Billy et Chuck. Malgré les efforts infructueux de Rico pour faire gagner Billy et Chuck, Rikishi remporta le match et ils devinrent Champions par Equipe. Rico lui fit alors perdre ses titres dans un match revanche.

Rikishi ne fut pas beaucoup utilise en 2002 et 2003. Il feuda avec John Cena, Bill DeMott et les Full Blooded Italians à SmackDown. A Unforgiven, il arriva sur le ring déguisé en femme car Stephanie McMahon devait embrasser une femme, après la victoire de Rosey et Jamal sur Billy et Chuck, mais Rikishi se rétracta et porta un Stink Face sur Eric Bischoff. Le retour de « Rowdy » Roddy Piper, le 10 Avril 2003, lui permit de le challenger, car Piper avait frappé Jimmy Snuka avec une noix de coco un an auparavant au Piper’s Pit. A Backlash 2003, le protégé de Piper, Sean O’Haire, défit Rikishi après que Rikishi ait frappé Piper avec une noix de coco, ce qui permit à O’Haire de porter son Widowmaker sur Rikishi. Rikishi forma ensuite une équipe avec Scotty 2 Hotty, et ils défirent les Basham Brothers pour les titres WWE Tag-Team le 5 Février 2004. Ils conservèrent les titres pendant deux mois et demi avant de les perdre face à Charlie Haas et Rico. Malheureusement, Fatu fut remercié par la WWE le 16 Juillet 2004 car il n’avait pas perdu le poids que la WWE lui avait demandé.

Après la WWE

Fatu continua de catcher dans le circuit indépendant. En Octobre 2005, il raccourcit son nom en Kishi, car le nom de « Rikishi » appartenait à la WWE. Kishi catcha alors pour la Nu-Wrestling Evolution en Italie.

Le 17 Février 2007, Fatu combattit sous le nom de SUMO RIKISHI, à la All Japan Pro Wrestling. Il avait été amené dans la fédération par Keiji Mutoh pour feuder avec Akebono.

Le 12 Août 2007, Fatu prit par à un match en équipe à 8, sous le nom de Rikishi, à TripleMania de la AAA.

Le 23 Août, Fatu participa à un Triple Threat match contre Samoa Joe et Sterling James Keenan à Ballpark Brawl VIII à Buffalo, New York.

Le 17 Novembre 2007, Rikishi défit Mike Rollins à un show de la Heavy On Wrestling à Duluth, Minnesota.

A la Total Nonstop Action Wrestling en 2007

Le 13 Septembre 2007, à iMPACT, Fatu fit ses débuts à la Total Nonstop Action Wrestling, sous le nom de Junior Fatu. Il affronta Christian Cage le 20 Septembre pour son premier match, mais il perdit le combat après s’être fait distraire par le partenaire de Christian, AJ Styles. Le 25 Octobre, Fatu affronta Robert Roode dans un Fight For The Right Tournament, qu’il remporta grâce à l’intervention de Samoa Joe. Le 30 Octobre cependant, on rapporta que Fatu avait été remercié par la TNA car la fédération et le catcheur n’arrivaient pas à s’entendre sur le salaire perçu. Ce fut finalement Chris Harris qui prit la place de Fatu dans la demie-finale du tournoi.

A la Revolución Lucha Libre en 2009

Le 28 Mars 2009, Fatu débuta à la Revolución Lucha Libre, une fédération de catch basée au Chili, sous le nom de Kishi. Dans son premier show, il affronta Ariki Toa pour le titre Absolute International. Kishi défit Toa par tomber après un Banzai Drop pour remporter la ceinture. A la fin du match, Savio Vega attaqua le nouveau Champion Kishi.

Au Hulkamania Tour d’Australie

Rikishi prit part à la tournée australienne organisée par Hulk Hogan en Novembre 2009. Sous le nom de Solofa Fatu, il fit équipe avec Brian Christopher pour battre Orlando Jordan et Edward Fatu ou les Rock Of Love. De toute la tournée, il ne perdit qu’un seul match en équipe, le 28 Novembre à Sydney contre Vampire Warrior et Black Pearl.

Son ajout sur WWE.com

Le 15 Juillet 2009, Rikishi fut ajouté à la page Alumni (les anciens) de WWE.com. Ce fut la première fois que la WWE ajoutait quelqu’un à cette page, et Rikishi obtint une page spéciale sur le site.

Sa vie personnelle

Fatu et sa femme Sua ont cinq enfants : sa fille Thavana, ses jumeaux Jonathan et Joshua (les Usos Brothers à la WWE), Jeremiah et Joseph. Le signe qu’il effectue avec son nez alors qu’il marche vers le ring est un signe dédié à ses enfants pour leur dire qu’il les aime.

Fatu est membre de la famille Anoa’i. Il est le frère de feu Eddie Fatu (Umaga) et Sam Fatu (The Tonga Kid), le cousin de Dwayne Johnson (The Rock), Rodney Anoa’i (Yokozuna), Samula Anoa’i (Samu des Headshrinker) et Matt Anoa’i (Rosey), et le neveu de « Soulman » Rocky Johnson et des Wild Samoans (Sika et Afa).

Fatu fut arrêté le 25 Septembre 2006 à Escambia County, Floride, pour ne pas s’être présenté au tribunal, car il était en tournée avec la NWE en Italie.

Le 27 Avril 2008, la mère de Fatu décéda après avoir bataillé durant sept ans contre un cancer.

Trophés PWI :

347ème place des 500 plus grands lutteurs durant le "PWI Years" en 2003

2ème place au PWI Tag-Team of the Year en 1994 (Headshrinkers)
1ere place au PWI Comeback of the Year en 2000

213ème au PWI Top 500 Wrestlers in the World en 2008
163ème au PWI Top 500 Wrestlers in the World en 2005
95ème au PWI Top 500 Wrestlers in the World en 2004
59ème au PWI Top 500 Wrestlers in the World en 2003
39ème au PWI Top 500 Wrestlers in the World en 2002
97ème au PWI Top 500 Wrestlers in the World en 2001
27ème au PWI Top 500 Wrestlers in the World en 2000
311ème au PWI Top 500 Wrestlers in the World en 1997
108ème au PWI Top 500 Wrestlers in the World en 1996
98ème au PWI Top 500 Wrestlers in the World en 1995
63ème au PWI Top 500 Wrestlers in the World en 1994
105ème au PWI Top 500 Wrestlers in the World en 1993
119ème au PWI Top 500 Wrestlers in the World en 1992
140ème au PWI Top 500 Wrestlers in the World en 1991

Wrestling Observer Newsletter Awards :

1ere place au Worst Worked Match of the Year en 1993 (Mo, Mable, Bushwhacker Luke, Bushwhacker Butch Vs. The Headshrinkers Fatu et Samu, Bastion Booger et Bam Bam Bigelow aux Survivor Series)

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z