BILLY GRAHAM

Nom Réel :
Eldridge Wayne Coleman
Taille :
1,93M

Eldridge Wayne Coleman

Date naissance :
10/09/1943
Poids :
129Kg
Origine : Paradise Valley, Arizona
Débuts Pro :
1970
Débuts
WWE :
1975
Prise de finition :
The # Gutwrench lifted and twisted into a bearhug
Gimmicks :

"Superstar" Billy Graham, Wayne Coleman

Titres WWE-WWF

WWWF World Heavyweight Championship 1 fois

Titres autres promotions :


NWA Florida Heavyweight Championship 2 fois
NWA Florida Tag-Team Championship 1 fois
Avec Ox Baker
NWA
Florida Southern Heavyweight Championship 1 fois

CWA World Heavyweight Championship 1 fois

IWA World Heavyweight Championship 1 fois

NWA Texas rass Knuckles Championship 3 fois

NWA Hawaii Heavyweight Championship 1 fois

NWA San Francisco World Tag-Team Championship 2 fois
Avec Pat Patterson

Retrouvez le reste des profils et plein d'autres choses sur :

(Dernière mise à jour : Mars 2009) - Reproduction interdite !

Histoire :

Billy Graham a remporté, mais aussi, perdu le titre poids lourd de la WWF (WWWF même à l'époque, World Wide Wrestling Fédération) de la même façon : Avec le pied dans les cordes. Le règne de champion poids lourd de la fédération pour Billy a commencé et c'est terminé de façon controversée. Mais aussi bien, son règne que son passage dans le catch, sont restés important encore aujourd'hui.

Scott Steiner, Hulk Hogan mais aussi l'ancien gouverneur du Minnesota, Jesse Ventura, ont mentionnés que Billy Graham, Superstar, de son surnom, a influencé leur propre personnage dans le catch.

C'est pas un évangéliste, mais il a choisit son nom par rapport au fameux prédicateur religieux de la télé américaine, Billy Graham.

Récemment il a fait des conférences contre l'utilisation des stéroïdes dans le sport basés sur sa propre expérience. De nombreuses blessures, deux hanches artificielles, chevilles fragilisées et une douleur constante lui ont apporté une nouvelle vision des différentes drogues qu'il a utilisé tout au long de sa carrière pour avoir argent, succès mondial et championnat poids lourd.

Billy Graham, Wayne Coleman de son vrai nom est né le 10 Septembre 1943 et a grandit dans l'Arizona. Dès l'adolescence, il est un croyant et pratiquant assidus. C'est dès son plus jeune age qu'il a développé et travaillé son remarquable physique. Grâce à son travail, il est titré dans de nombreux concours de bodybuilding dont celui de Mr. Teenage America.

Au lycée, il devient une star de l'athlétisme qui c'est même entraîné pour les Jeux Olympique de Mexico en 1968. Il joue aussi au Foot US pendant 3 années pour les Houston Oilers puis les Oakland Raiders avant de s'intéresser au catch.

Après le lycée, il n'a pas vraiment de but professionnel dans sa vie et il décide de partir pour Los Angeles ou jamais il ne trouvera de boulot stable.

Il n'est pas vraiment fana de la lutte pro. Il en a un peu regardé dans les années 50 quand il était gamin, mais il n'a jamais pensé s'impliquer dans ce sport.

Il se rappelle d'un lutteur du nom de Sky High Lee quand il était encore ado. Lee luttait avec des fléchettes plantées dans le dos à la télévision. Bien longtemps avant que Mick Foley en face sa marque de commerce.

C'est quand il rencontre sa femme, Valérie en 1976, qu'il apprend que Lee était cousin avec elle.

Ca première expérience avec le monde de la lutte est arrivée quand il travaillait en Californie à la fin de l'année 1969. Bob Lueck, qui jouait avec les Stampeders de Calgary, demandait à Graham de revenir avec lui à Calgary pur avoir un essai dans le catch. Billy ne savait alors pas qu'il allait alors être impliqué a s'entraîner dans le fameux "donjon" de la famille Hart, par Stu lui-même.

Sa première "gimmick" était plus celle d'un homme fort, que de celle d'un lutteur. Graham était "l'attraction" qui défiait le publique sur des défis de "bras de fer". Toute personne pouvant battre The Superstar au bras de fer pouvait remporter la somme de 1.000 dollars !

Stu savait que Graham avait un avenir dans le monde de la lutte pro. Jamais Stu n'avait rencontré d'hommes aussi puissants et aussi musclés. Il était très impressionné par sa force. C'était "l'homme le plus fort du monde" à cette époque. Sur un banc de musculation, il pouvait alors soulever 290kg, il pouvait soulever au dessus de sa tête un poids de 150kg !

Ce fût le temps pour Graham de commencer réellement sur le ring et de commencer à lutter sous son vrai nom, Wayne Coleman.

A l'été 1970, il fait la connaissance d'un lutteur du nom de Dr. Jerry Graham. Ce dernier, qui été un lutteur déjà établit mondialement, demandait à Coleman de jouer le rôle de son frère. Wayne Coleman prenait alors le nom de Billy Graham, tiré du nom de famille de son nouveau partenaire et du fameux évangéliste Billy Graham. Mais son surnom de "superstar" ne viendra qu'en 1972 et sera tiré de la comédie musicale de renom, Jésus Christ Superstar.

De nombreux fans connaissent Pat Paterson qu'ils peuvent apercevoir de temps en temps sur Raw et à la WWF, mais peu savent que Pat à une riche carrière dans le catch qui remonte aux années 60.

Pat Paterson et Billy Graham ont fait équipe pour battre Ray Stevens et Peter Maivia (Le grand père de The Rock) pour le championnat NWA (San Francisco) Tag-Team en Janvier 1971 à San Francisco, Californie. Ils garderont le titre jusqu'au 18 Septembre 1971 pour le perdre face à Rocky Johnson & Pepper Gomez toujours à San Francisco, Californie.

Patterson deviendra le mentor de Billy. Il apprendra beaucoup dans le début de sa carrière de lutteur grâce à des personnes comme Patterson, Stevens et le père de The Rock, Rocky Johnson.

Verne Gagne voit immédiatement la puissance et l'habileté de Graham et il décide alors de lui signer un contrat pour la AWA (American Wrestling Alliance) de Minneapolis. Il feud rapidement pour le titre mondial de Verne Gagne.

Mais Billy n'aimait pas du tout travailler pour la AWA, car il pensait que c'est trop du style "old school" et que pour lui qui n'était pas encore un vrai lutteur et qui était quelqu'un de méthodique, c'était très difficile physiquement ! Il ne tarde donc pas à quitter la AWA et retourne à la NWA.

Avant ceci, le 2 Novembre 1973 à Denver au Colorado, Billy Graham fait sa première apparition à la WWWF. Devant 5.700 personnes, Supertar Billy Graham affrontait Ken Patera dans un concours d'Haltérophilie. Ce dernier se terminait en "no-contest" après que Graham ait blessé Ken Patera. Leur match de catch était alors annulé suite à cette blessure. $5000 était la somme mise en jeu par chacun des hommes dans ce défi.

Le 9 Janvier 1974, Billy Graham battait Ed Francis à Honolulu, Hawaïe pour remporter le titre NWA Hawaii Heavyweight. Le titre sera déclaré inactif en 1977.

Le 2 Mars 1974 à Chicago, Illinois, Billy Graham luttait son 1er "vrai" match à la WWWF contre nul autre que Ken Patera. Il battait alors ce dernier, dans ce qui sera le seul match de l'année pour lui à la WWWF.

Courant 1974, il rejoint la IWA Japon, (International Wrestling Alliance) ou il remporte, le 16 Août 1974 le titre IWA World Heavyweight Champion face à Billy Robinson à Denver, Colorado. Il gardera la ceinture jusqu'au 7 Octobre 1974 ou il la perd face à Mighty Inoue à Saitama, Japon.

Il retourne à la NWA et remporte, le 5 Août 1975, le titre NWA Texas Brass Knuckles Champion face à Mad Dog Vachon à Dallas, Texas. Il conservera cette ceinture jusqu'au 23 Septembre 1975 pour la perdre face à José Lothario toujours à Dallas, Texas.

En Octobre 1975, il rejoint le territoire de la NWA Mid-Atlantic ou il lutte plusieurs mois. Il "feud" alors avec Wahoo McDaniel et fait brièvement équipe avec Steve Strong.

Le 11 Novembre 1976, Billy Graham battait nul autre que Dusty Rhodes pour le championnat NWA Florida Heavyweight. Il le gardait jusqu'en Mars 1977, ou il le déclarait vacant après avoir remporté le championnat WWWF.

Début 1977, Billy Graham & Ox Baker remportaient le championnat NWA Florida Tag-Team face à Jack Brisco & Jerry Brisco. Ils perdaient les ceintures face au même Jack Brisco & Jerry Brisco en Juin 1977.

A cette même époque, il bat aussi Dusty Rhodes pour le titre NWA Southern Heavyweight qu'il perdra contre Steve Keirn début 1977.

Il quitte alors la NWA pour vivre une plus grosse opportunité avec nul autre que la WWWF !

Vince McMahon Sr., qui travaillait régulièrement avec Graham depuis 1975, voulait l'avoir en exclusivité. Graham avait été rapidement accepté par les fans et par les autres lutteurs. Il rejoint donc la WWWF et est managé par The Grand Wizard.

Bruno Sammartino qui régnait sur la WWWF depuis plus de quinze ans devait être remplacé par un successeur digne de ce nom. McMahon Sr., qui cherchait un homme pouvant faire de l'argent, porte alors son choix sur Graham.

Le 30 Mars 1977, McMahon Sr. prend enfin la décision de donner le titre à Graham et que ce dernier batte Sammartino à Baltimore, Maryland. La foule de Baltimore était partagée en 2 pour désigner son favori. Et il y eut une grosse confusion quand Graham utilisait les cordes pour réaliser le tombé sur Sammartino. C'était fini, Graham devenait le champion poids lourd de la WWWF. Mais la façon dont la foule avait pu réagir devant le scénario du match, faisait de Billy Graham un innovateur.

Graham devenait un sorte de "première" référence à la WWWF et son model sera le même qui inspirera la Steve Austin et autres DeGeneration X. Peu importe à quel point il peut-être diabolique, ou combien de fois il n'a pas respecté les règles, les foules pouvaient aussi bien l'aduler que le siffler en même temps.

Graham a voulu travailler avec cette "gimmick" qui partageait les foules. Il a voulu alors travailler avec Ivan Koloff, le "top-heel" de la WWWF, pensant que cette "feud" marcherait terriblement auprès des fans. Il espérait alors un long règne de champion.

Durant son règne, il affrontait plusieurs prétendants et battait des lutteurs têtes d'affiches tels que Sammartino, Rhodes, Putski, Strongbow, Monsoon, Zbyszko, Garea, Mascaras et plusieurs autres.

En 1977, Billy Graham affrontait Harley Race dans le tout premier match d'unification des titres mondiaux NWA et WWWF. Les 2 champions des 2 fédérations rivales combattaient alors dans un match sanglant qui atteignait le temps limite d'une heure et se terminait donc en "no-contest".

McMahon Sr. avait quand à lui une autre idée. En effet à cette période, un jeune lutteur amateur, du nom de Bob Backlund, recevait un « push ». McMahon Sr. planifiait 2 années avant de donner le titre à Backlund.

Billy le savait, le jour fatidique allait arriver "seulement" 10 mois après quand il allait perdre le championnat. Mais le règne de Graham fût quand même couronné de succès. Il a fait guichets fermés 19 de 20 Main-Events auxquels il a participé au Madison Square Garden de New York, résultat qu'aucun autre lutteur n'a pu faire que ce soit aussi bien à la WWWF que WWF ou la WWE.

Alors que Graham et plusieurs autres lutteurs n'étaient pas certains que la décision de donner le titre à Backlund aussi rapidement était la bonne solution, McMahon Sr. a commis ce que certains considèrent, une erreur. Il avait annoncé sa décision de donner le titre à Backlund, à Backlund lui même, mais aussi à d'autres personnes du staff WWWF, il ne pouvait donc pas revenir sur sa décision.

Quand Billy perdait le championnat face à Backlund le 20 Février 1978 à New-York City, New-York, il fût très découragé par ce sport. Après un "feud" sanglante avec Dusty Rhodes, Graham disparaissait du feu des projecteurs de la WWWF.

Il retourne à la NWA et remporte pour la 2ème fois le titre NWA Texas Brass Knuckles, face à Mark Lewin courant 1978. Il perd de façon inconnu le titre quelque temps après. Il regagnera cette ceinture pour la 3ème et dernière fois le 18 Janvier 1980 à Houston, Texas face au même Mark Lewin pour la reperdre de nouveau face à lui peu de temps après.

Entre temps, le 8 Octobre 1979 à Memphis, Tennesse, il battait Pat McGinnis pour remporter le titre de la Continental Wrestling Association (CWA) World Heavyweight pour le reperdre le 12 Novembre 1979 face à nul autre que Jerry Lawler.

Il retournait du côté de Phoenix ou il vivait reclus. Son absence soudaine lançait des rumeurs comme quoi il était mort.

En 1980, il apparaît à l'émission de CBS dans la compétition de "l'homme le plus fort du monde". Il luttait aussi pas mal sur le circuit Indy aux alentours de Phoenix.

Billy revenait à la WWWF, maintenant renommée WWF, en 1982 avec un nouveau "look". Il avait dorénavant la tête rasée et portait des pantalons d'arts martiaux. Il rentrait naturellement en "feud" avec Bob Backlund, mais le titre mondial ne lui revenait jamais autour de la taille.

Graham regrette cette "gimmick" de combattant arts martiaux qui a plus fait de le desservir qu'autre chose. Ces problèmes personnels, mais aussi ceux concernant les stéroïdes, ont été les raisons pour lesquelles il n'a jamais regagné le championnat poids-lourd de la WWWF.

Graham rejoignait la Floride pour travailler pour le compte de Kevin Sullivan, puis il rejoignait la NWA des Crocketts.

Dusty Rhodes était booker à la NWA à ce moment là et il invitait Graham à travailler pour eux pour quelques temps. Graham travaillait et remplissait de grosses arénas, mais ne recevait jamais le "push" qu'il pensait mériter...

C'est quand il se retrouvait à la NWA qu'il balançait sa "gimmick" d'arts martiaux, qu'il se décolorait la barbe, portait sa cravate teintée et qu'il ressentait de la douleur.

Le 10 Juin 1984, Superstar Billy Graham remportait pour la seconde fois le titre Florida Heavyweight face à Billy Jack Haynes à Orlando, Floride. Il le gardait jusqu'au 29 Juillet 1984, pour le perdre face à Scott McGhee à Orlando, Floride.

Il luttait aussi le 22 Novembre 1984 pour le WcW/NWA Starrcade ou il ne remportait pas on match face à Wahoo McDaniel pour le titre US.

C'est en 1985 qu'il commençait à ressentir des douleurs avec ses hanches. Il appelait alors Vince McMahon qui dirigeait maintenant la WWF et lui offrait ses services.

Vince était convaincu et organisait le match retour de Graham, pour son dernier passage en tant que lutteur, à Baltimore à l'été 1987. Alors qu'il avait une démarche peu assurée, Vince la remarquait et demandait alors à Billy s'il était en état de lutter. Billy répondait bien sur par l'affirmative et se bourrait de cortisone pour pouvoir lutter. Il "éclatait" rapidement Bob Bradley lors de ce match retour.

La médecine s'en mêlait et Graham se rendait compte qu'il ne s'agissait pas d'un simple muscle froissé qui lui faisait ressentir cette douleur. Ces hanches étaient dans un tel état qu'il lui fallait subir une opération de 30.000 dollars pour les soigner !

La WWF lui faisait subir une vraie opération qu'elle justifiait sous une "storyline". L'opération était réelle et Billy avait maintenant deux hanches en titanium.

Graham voulait malgré tout quand même retourner sur le ring, principalement pour l'argent. Mais ce fût une grosse erreur. Il tenait pour responsable les "stéroïdes" qui selon lui n'agissaient pas seulement sur le physique, mais aussi le mental, laissant croire que grâce à eux on ne pourrait jamais être blessé.

Son dernier match fût contre Butch Reed au Madison Square Garden. La salle à guichets fermés pu assister à un match en cage légendaire et saignant. Le match se terminait quand Slick (manager de Reed) et One Man Gang intervenaient dans le combat et démolissaient Graham. Don "The Rock" Muraco venait alors à la rescousse de son futur manager.

Mais, manager Don Muraco ou faire les commentaires étaient les seules choses encores possibles pour Billy dans le monde de la lutte pro.

Le SummerSlam 1988 sera la dernière apparition majeur de Billy Graham lors d'un PPV WWF alors qu'il agissait en tant que commentateur.

Vince McMahon Jr. promettait à Billy Graham qu'il aurait toujours un boulot au sein de la WWF. Mais l'opération aux anches, puis la blessure aux chevilles en 1990 forcèrent Graham à stopper la route et à perdre son travail à la WWF.

A ce moment là, Graham décidait de faire de conférences sur les dangers de l'utilisation des stéroïdes et comment cette utilisation avait pu le faire souffrir.

Mais Graham commençait alors une campagne anti-WWF. Il ridiculisait Vince McMahon pour avoir autorisé Dr. George T. Zahorian à vendre des stéroïdes aux lutteurs. Il ridiculisait Hulk Hogan avant la fameuse affaire du Arsenio Hall Show ou Hulk démentait publiquement les allégations comme quoi il prenait des stéroïdes. Mais Graham avouait beaucoup plus tard que c'était sous le coup de la colère qu'il avait lancé cette campagne anti-WWF.

Les stéroïdes faisaient partie de la vie de Graham depuis près de 2 décennies. Il a commencé à en prendre autour de 1965 ou ces drogues étaient alors légales. Les dangers n'étaient pas alors connus.

Il poursuivait en attaquant en justice, aussi bien les fabricants de stéroïdes que la WWF. Il mettra plus de 10 années avant de reparler à Vince McMahon et Hulk Hogan.

En 1996, participait à une action religieuse à l'église de Tommy Barnett dans la banlieue de Phoenix. Le 2 Janvier, Billy Graham sortait victorieux d'un cancer des veines. Alors qu'il aurait pu mourir, il fût sauvé grâce à une transplantation du foie le 18 Octobre 2002. Les docteurs affirmaient que la réussite de cette opération était un miracle, vue l'état de santé globale du corps de Graham.

Après avoir parlé à Vince et avoué que ces attaques n'étaient pas justifiées, Billy Graham renouait le contact avec la WWF/E. Il était alors intronisé au Hall Of Fame le 13 Mars 2004, veille de WrestleMania 20. Ils se mettaient aussi d'accord pour la publication future de son autobiographie.

Il fut introduit par nul autre qu'Hunter Hearst Helmsley. Il expliquait qu'il avait commencé par le fameux donjon de Stu Hart. Il disait que son 1er match pro fût un Tag-Team match avec Pat Paterson contre nul autre que Rocky Johnson et Peter Maïvia.

Il remerciait la jeune femme qui lui avait permis d'être transplanté. Il remerciait Vince McMahon et s'excusait de nouveau pour leur différent passé et terminait en affirmant qu'il adorait les McMahon.

Trophés PWI :

277ème des 500 plus grands lutteurs durant le "PWI Years" en 2003

1er PWI Most Improved Wrestler en 1973
3ème PWI Most Improved Wrestler en 1977
3ème PWI Most Improved Wrestler en 1982

1ere place au PWI Most Hated Wrestler of the Year en 1973

2ème PWI Wrestler of the Year en 1977

1ere place au PWI Match of the Year en 1977 (Graham vs. Bruno Sammartino)
2ème place au PWI Match of the Year en 1977 (Graham vs. Dusty Rhodes)
1ere place au PWI Match of the Year en 1978 (Graham vs. Bob Backlund)
3ème place au PWI Match of the Year en 1978 (Graham vs. Dusty Rhodes)

4ème PWI Most Inspirational Wrestler en 1987

Wrestling Observer Newsletter :

Best Pro Wrestling Book en 2006 (avec Keith Greenberg)

Intronisé au Wrestling Observer Newsletter Hall of Fame en 1996

Intronisé au Professional Wrestling Hall of Fame and Museum en 2009

Intronisé dans le Hall of Fame de la WWE en 2004

       
         
         
         

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z